Votre compte

Quelques corps parmi les morts


Je ne déteste pas les enterrements mais j’ai peur des cadavres. Ils me révulsent. J’avais déjà atteint la cinquantaine quand j’ai été confronté pour la première fois à ce redouté face-à-face. J’allais visiter un ami à l’hôpital. Je pensais le trouver mal en point, mais vivant. Il venait de mourir : je ne pouvais plus me dérober.
J’ignore d’où vient cette aversion. Mon père est mort trop tôt pour que j’en aie gardé le moindre souvenir. Est-ce parce qu’à mes yeux mon père n’a en somme jamais eu de corps que j’ai tant de répulsion pour les dépouilles des autres ?

S’il a d’abord cherché des avantages à son état d’orphelin, comme celui d’être épargné par la peur de perdre ses parents, Michel Richard s’aperçoit avec le temps qu’il s’agissait évidemment d’un subterfuge. Alors, il tâche de se faire à l’idée que tout son rapport avec la mort, et par conséquent avec la vie, s’articule autour d’une place vide.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

7,70 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Quelques corps parmi les morts”

Fiche technique

Résumé

Je ne déteste pas les enterrements mais j’ai peur des cadavres. Ils me révulsent. J’avais déjà atteint la cinquantaine quand j’ai été confronté pour la première fois à ce redouté face-à-face. J’allais visiter un ami à l’hôpital. Je pensais le trouver mal en point, mais vivant. Il venait de mourir : je ne pouvais plus me dérober.
J’ignore d’où vient cette aversion. Mon père est mort trop tôt pour que j’en aie gardé le moindre souvenir. Est-ce parce qu’à mes yeux mon père n’a en somme jamais eu de corps que j’ai tant de répulsion pour les dépouilles des autres ?

S’il a d’abord cherché des avantages à son état d’orphelin, comme celui d’être épargné par la peur de perdre ses parents, Michel Richard s’aperçoit avec le temps qu’il s’agissait évidemment d’un subterfuge. Alors, il tâche de se faire à l’idée que tout son rapport avec la mort, et par conséquent avec la vie, s’articule autour d’une place vide.

Biographie de Michel Richard

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire