Votre compte

Qui père gagne


Une énigme à plusieurs inconnues.

Se savoir « né de père inconnu », comme on dit, et retrouver, quelque quarante ans plus tard, cet inconnu fracassé sur sa table de cuisine, c’est tout Cicéron, ça ! Découvrir que René a une maîtresse, ça décoiffe aussi pas mal. Quant à ces honnêtes commerçants en articles de souvenirs pieux « made in China », que viennent-ils faire dans cette embrouille ?
Vous mourrez d’envie d’en savoir plus ? Eh ben ça tombe vraiment bien car tout est dans ce formidable bouquin qui ne vous tombera des mains qu’une fois terminé.

Mise en garde de l'éditeur : de nombreux cas d'addiction ont été rapportés. Cette addiction semble irréversible et définitive. Toutefois, à ce jour, aucune plainte n'a été enregistrée.

Une nouvelle enquête passionnante du détective privé original Cicéron Angledroit !

EXTRAIT

Quand un commissaire, votre commissaire, vous dit :
— Je crois que ma femme me trompe.
Vous ne pouvez qu’être étonné et, dans mon cas, vous bidonner de l’intérieur (comme son ministre de tutelle).
— Vous êtes marié, vous, commissaire ?
— Ben oui… depuis près de quarante ans.
— Première nouvelle ! Je vous croyais veuf. Votre femme serait morte dans d’horribles circonstances. Ou alors divorcé, votre femme vous aurait largué en embarquant les marmots et en ne vous donnant plus de nouvelles depuis vingt ans. Enfin, comme dans tous les polars qui se respectent ! C’est vrai que vous ne picolez pas. Ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille.
Il apprécie moyennement, semble-t-il, mon humour matinal. Mais ses soucis matrimoniaux du moment l’occupent à 100 %. Pour me faire cette confession, il m’a « convoqué » dans un endroit neutre. Exit mon bistro de l’Inter, exit le sien, plus cocoon, du centre-ville. Là, on est attablés au fond d’un rade glauque, avenue Youri Gagarine (sans doute un héros local de la Résistance), en façade d’un centre commercial Simplet Market.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Une écriture gouailleuse, jubilatoire, des trouvailles littéraires fort bienvenues, et des éclairages sur cette terra incognita que représente la banlieue pour les provinciaux, qui ne la connaissent en général qu'à travers la vision tronquée qu'en donnent les médias... Un vrai coup de cœur ! - Jean Failler

Cicéron Angledroit pratique l'humour avec sérieux et inversement proportionnel. - Les Lectures de l'Oncle Paul

À PROPOS DE L'AUTEUR

Banlieusard pur jus, Cicéron Angledoit - de son vrai nom Claude Picq - est né en 1953 à Ivry, ceinture verte de Paris transformée depuis en banlieue rouge.
« Poursuivi » par les études (faute de les avoir poursuivies lui-même) jusqu’au bac, il est entré dans la vie active par la voie bancaire. Très tôt il a eu goût pour la lecture : Céline, Dard, Mallet… Et très tôt il a ressenti le besoin d’écrire.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Qui père gagne”

Fiche technique

Résumé

Une énigme à plusieurs inconnues.

Se savoir « né de père inconnu », comme on dit, et retrouver, quelque quarante ans plus tard, cet inconnu fracassé sur sa table de cuisine, c’est tout Cicéron, ça ! Découvrir que René a une maîtresse, ça décoiffe aussi pas mal. Quant à ces honnêtes commerçants en articles de souvenirs pieux « made in China », que viennent-ils faire dans cette embrouille ?
Vous mourrez d’envie d’en savoir plus ? Eh ben ça tombe vraiment bien car tout est dans ce formidable bouquin qui ne vous tombera des mains qu’une fois terminé.

Mise en garde de l'éditeur : de nombreux cas d'addiction ont été rapportés. Cette addiction semble irréversible et définitive. Toutefois, à ce jour, aucune plainte n'a été enregistrée.

Une nouvelle enquête passionnante du détective privé original Cicéron Angledroit !

EXTRAIT

Quand un commissaire, votre commissaire, vous dit :
— Je crois que ma femme me trompe.
Vous ne pouvez qu’être étonné et, dans mon cas, vous bidonner de l’intérieur (comme son ministre de tutelle).
— Vous êtes marié, vous, commissaire ?
— Ben oui… depuis près de quarante ans.
— Première nouvelle ! Je vous croyais veuf. Votre femme serait morte dans d’horribles circonstances. Ou alors divorcé, votre femme vous aurait largué en embarquant les marmots et en ne vous donnant plus de nouvelles depuis vingt ans. Enfin, comme dans tous les polars qui se respectent ! C’est vrai que vous ne picolez pas. Ça aurait dû me mettre la puce à l’oreille.
Il apprécie moyennement, semble-t-il, mon humour matinal. Mais ses soucis matrimoniaux du moment l’occupent à 100 %. Pour me faire cette confession, il m’a « convoqué » dans un endroit neutre. Exit mon bistro de l’Inter, exit le sien, plus cocoon, du centre-ville. Là, on est attablés au fond d’un rade glauque, avenue Youri Gagarine (sans doute un héros local de la Résistance), en façade d’un centre commercial Simplet Market.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Une écriture gouailleuse, jubilatoire, des trouvailles littéraires fort bienvenues, et des éclairages sur cette terra incognita que représente la banlieue pour les provinciaux, qui ne la connaissent en général qu'à travers la vision tronquée qu'en donnent les médias... Un vrai coup de cœur ! - Jean Failler

Cicéron Angledroit pratique l'humour avec sérieux et inversement proportionnel. - Les Lectures de l'Oncle Paul

À PROPOS DE L'AUTEUR

Banlieusard pur jus, Cicéron Angledoit - de son vrai nom Claude Picq - est né en 1953 à Ivry, ceinture verte de Paris transformée depuis en banlieue rouge.
« Poursuivi » par les études (faute de les avoir poursuivies lui-même) jusqu’au bac, il est entré dans la vie active par la voie bancaire. Très tôt il a eu goût pour la lecture : Céline, Dard, Mallet… Et très tôt il a ressenti le besoin d’écrire.

Biographie de Cicéron Angledroit

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire