Votre compte

Raconter, démontrer,... survivre


Raconter (Mythos), démontrer (Logos) et survivre (Mètis) sont les trois formes de savoir à la base des constructions et des créations humaines, chacune ayant ses vertus et ses vices. Le rapport entre ces trois formes change selon le contexte social et s’est aussi transformé au long de l'histoire. La société traditionnelle s'organise sous la prédominance du savoir narratif Mythos, la société moderne s'organise sous la prévalence du savoir démonstratif Logos et, enfin, que la société post-moderne s'organise en référence au pragmatisme de Mètis. Il est temps d'en analyser les enjeux car si le scientisme de la modernité ou l'obscurantisme des sociétés traditionnelles ont été des dérives aux effets délétères, c’est la fin de la pensée critique qui est relevée par plus d’un auteur postmoderne. Marilia Amorim est maître de conférences en Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8.

Ce livre est classé dans les catégories :

17,99 €
?

Version papier

25,50 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Raconter, démontrer,... survivre”

Fiche technique

Résumé

Raconter (Mythos), démontrer (Logos) et survivre (Mètis) sont les trois formes de savoir à la base des constructions et des créations humaines, chacune ayant ses vertus et ses vices. Le rapport entre ces trois formes change selon le contexte social et s’est aussi transformé au long de l'histoire. La société traditionnelle s'organise sous la prédominance du savoir narratif Mythos, la société moderne s'organise sous la prévalence du savoir démonstratif Logos et, enfin, que la société post-moderne s'organise en référence au pragmatisme de Mètis. Il est temps d'en analyser les enjeux car si le scientisme de la modernité ou l'obscurantisme des sociétés traditionnelles ont été des dérives aux effets délétères, c’est la fin de la pensée critique qui est relevée par plus d’un auteur postmoderne. Marilia Amorim est maître de conférences en Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8.

Biographie de Marilia AMORIM

Marilia Amorim a travaillé auprès d’institutions des quartiers défavorisés de Rio et a aussi été professeur au département de Psychologie sociale à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro. Psychologue, elle enseigne actuellement au département de Sciences de l'éducation à l'université de Paris-8 comme maître de conférences au sein de l'équipe Paideia de philosophie de l'éducation.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire