Votre compte

Radiographie


C'est le pendant de « C'est encore l'hiver » non pas la suite mais une autre variation toujours sous la forme de distiques, sur le temps, l'enfance, la jeunesse,la famille, la nuit.J'ai écrit ces textes à la fin de l'hiver 2008-2009 et au début du printemps 2009.

Une première partieintitulée « Encore la nuit » : quelques poèmes sur l'hiver, l'écriture et la mémoire . Une seconde partie intitulée « Radiographie » : un long poème personnel et autobiographique à partir d'un souvenir précis, un deuil en été, une méditation sur la fuite des années et la disparition des êtres chers.

Il m'en coûte beaucoup de parler de moi dans ces textes, je n'ai pas le beau rôle et je me présente tel que je suis, je l'espère sans complaisance, et le masque que j'ai ôté est libérateur en quelque sorte. Cela dit je ne m'épanche pas dans l'effusion sentimentale ou la complainte lyrique. Il s'agit bien d'une « Radiographie » à un instant T, d'une mise à nu, d'un déshabillage de soi mais aussi d'une graphie à ondes électriques des mots pas seulement vecteur du langage mais vecteur de l'être.

L'auteur est un neuro-transmetteur qui distribue du langage et des morceaux de lui-même aux autres qui sont aussi des autres lui-même, ses frères et ses sœurs.

Eric Dubois

Avec Radiographie, dans un travail rigoureux de distiques où une lumière dure semble se diffracter dans l'intérieur des mots, Eric Dubois prend le risque d'une autobiographie : dans ce que Bourdieu nommait La Reproduction, la poésie n'arrive pas seule dans le logement de banlieues d'une famille ouvrière, de sympathisants communistes. Elle se conquiert. Et cela ne va pas seul, il y a des impasses, des erreurs. Mais c'est ainsi que se définit une voix, un territoire.

Cette autobiographie aux rayons X, braquée sur l'intersection du monde et de la langue, elle est celle de nous tous. Des portraits précis, d'une grande présence, qui témoignent d'un arrachement, mais la langue est à ce prix.

À nous de le rejoindre, pour nous en agrandir.

FB

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Fiche détaillée de “Radiographie”

Fiche technique

  • Auteur : Eric Dubois
  • Éditeur : publie.net
  • Collection : L'esquif
  • Date de parution : 03/03/11
  • EAN : 9782814504400
  • Format : E-Book multi-format
  • Nombre de pages: 32
  • Protection : NC

Résumé

C'est le pendant de « C'est encore l'hiver » non pas la suite mais une autre variation toujours sous la forme de distiques, sur le temps, l'enfance, la jeunesse,la famille, la nuit.J'ai écrit ces textes à la fin de l'hiver 2008-2009 et au début du printemps 2009.

Une première partieintitulée « Encore la nuit » : quelques poèmes sur l'hiver, l'écriture et la mémoire . Une seconde partie intitulée « Radiographie » : un long poème personnel et autobiographique à partir d'un souvenir précis, un deuil en été, une méditation sur la fuite des années et la disparition des êtres chers.

Il m'en coûte beaucoup de parler de moi dans ces textes, je n'ai pas le beau rôle et je me présente tel que je suis, je l'espère sans complaisance, et le masque que j'ai ôté est libérateur en quelque sorte. Cela dit je ne m'épanche pas dans l'effusion sentimentale ou la complainte lyrique. Il s'agit bien d'une « Radiographie » à un instant T, d'une mise à nu, d'un déshabillage de soi mais aussi d'une graphie à ondes électriques des mots pas seulement vecteur du langage mais vecteur de l'être.

L'auteur est un neuro-transmetteur qui distribue du langage et des morceaux de lui-même aux autres qui sont aussi des autres lui-même, ses frères et ses sœurs.

Eric Dubois

Avec Radiographie, dans un travail rigoureux de distiques où une lumière dure semble se diffracter dans l'intérieur des mots, Eric Dubois prend le risque d'une autobiographie : dans ce que Bourdieu nommait La Reproduction, la poésie n'arrive pas seule dans le logement de banlieues d'une famille ouvrière, de sympathisants communistes. Elle se conquiert. Et cela ne va pas seul, il y a des impasses, des erreurs. Mais c'est ainsi que se définit une voix, un territoire.

Cette autobiographie aux rayons X, braquée sur l'intersection du monde et de la langue, elle est celle de nous tous. Des portraits précis, d'une grande présence, qui témoignent d'un arrachement, mais la langue est à ce prix.

À nous de le rejoindre, pour nous en agrandir.

FB

Biographie d’Eric Dubois

Eric Dubois est né en 1966 à Paris. Auteur, lecteur-récitant et performeur avec l'association Hélices et le Club-Poésie de Champigny sur Marne. Auteur de plusieurs recueils dont « L'âme du peintre » ( publié en 2004) , « Catastrophe Intime » (2005), « Laboureurs » (2006), « Poussières de plaintes »(2007) , « Robe de jour au bout du pavé »(2008), « Allée de la voûte »(2008), « Les mains de la lune » »(2009) aux éditions Encres Vives, « Estuaires »(2006) aux éditions Hélices ( réédité aux éditions Encres Vives en 2009), « C'est encore l'hiver » aux éditions Publie.net, « Le canal », « Récurrences » (2004) , « Acrylic blues »(2002) aux éditions Le Manuscrit, entre autres.  Participations à des revues : « Les Cahiers de la Poésie », « Comme en poésie », « Résurrection », « Libelle », « Décharge », « Poésie/première », « Les Cahiers du sens », « Les Cahiers de poésie », « Mouvances.ca », « Des rails », « Courrier International de la Francophilie »Responsable de la revue de poésie « Le Capital des Mots ».
Blogueur : « Les tribulations d'Eric Dubois » . http://le-capital-des-mots.over-blog.fr (Lien -> http://le-capital-des-mots.over-blog.fr/)

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire