Votre compte

Rase campagne


Au XIXe siècle, les processions qui doivent chasser rats et souris des moissons réunissent encore la communauté villageoise, crucifix et curé en tête, dans une même ferveur. Joignant astucieusement l'utile à l'agréable, la population paysanne danse sur l'aire à battre le grain. Après le labeur, s'ils ne vont pas au bal ou à la veillée, les amoureux vendéens s'abritent des regards indiscrets derrière un large parapluie : ils maraîchinent avant le mariage. Pourtant, ce monde réglé à l'heure des vieilles coutumes et des pratiques communautaires, est en voie de disparition. Les sociétés agricoles vantent l'emploi des engrais et la mécanisation — qui remplace avantageusement les 22 000 coups de fléau manié de main d'homme en dix longues heures de travail. La scolarisation et les journaux — même si la généralisation de la langue française est laborieuse — atténuent peu à peu l'esprit de clocher. Les mentalités s'ouvrent à la politique : la Belle Époque verra bien encore, ici ou là, quelques jacqueries ou émotions villageoises, mais les campagnards expriment plus souvent leurs désirs, ou leur mécontentement, par le bulletin de vote. La métamorphose de la France profonde est bien entamée... Le premier conflit mondial viendra marquer la rupture définitive, et la transformation de la France rurale en nation moderne, dont les villes tentaculaires abritent maints paysans devenus citadins...

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

6,04 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rase campagne”

Fiche technique

Résumé

Au XIXe siècle, les processions qui doivent chasser rats et souris des moissons réunissent encore la communauté villageoise, crucifix et curé en tête, dans une même ferveur. Joignant astucieusement l'utile à l'agréable, la population paysanne danse sur l'aire à battre le grain. Après le labeur, s'ils ne vont pas au bal ou à la veillée, les amoureux vendéens s'abritent des regards indiscrets derrière un large parapluie : ils maraîchinent avant le mariage. Pourtant, ce monde réglé à l'heure des vieilles coutumes et des pratiques communautaires, est en voie de disparition. Les sociétés agricoles vantent l'emploi des engrais et la mécanisation — qui remplace avantageusement les 22 000 coups de fléau manié de main d'homme en dix longues heures de travail. La scolarisation et les journaux — même si la généralisation de la langue française est laborieuse — atténuent peu à peu l'esprit de clocher. Les mentalités s'ouvrent à la politique : la Belle Époque verra bien encore, ici ou là, quelques jacqueries ou émotions villageoises, mais les campagnards expriment plus souvent leurs désirs, ou leur mécontentement, par le bulletin de vote. La métamorphose de la France profonde est bien entamée... Le premier conflit mondial viendra marquer la rupture définitive, et la transformation de la France rurale en nation moderne, dont les villes tentaculaires abritent maints paysans devenus citadins...

Biographie d’Hervé Luxardo

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire