Votre compte

Religion et enfermements


Après avoir démontré avec raison que le grand enfermement évoqué par Michel Foucault n’avait pas existé, les historiens ont quelque peu négligé d’étudier le fantastique développement des prisons, hôpitaux, asiles, pensionnats et séminaires qui couvrent l’Occident chrétien entre le XVIe et le milieu du XXe siècle. Ce livre voudrait d’abord attirer l’attention sur l’importance et la signification historique de ce phénomène. En abordant la question des enfermements, contraints ou volontaires, par l’angle de la religion chrétienne, l’ouvrage veut suggérer, qu’au delà des évidentes différences, il existe bien une matrice commune à toutes ces entreprises. Au-delà des bâtiments, du personnel et des règles de vie, la religion chrétienne fournit ou lègue aussi à ces expériences une dimension utopique. Partout, il s’agissait bien d’établir des laboratoires de perfection d’où sortirait un homme nouveau. Aussi, loin d’être closes, ces institutions ont profondément influencé les comportements et les modes de pensée de tous ceux qui, soumis ou révoltés, les ont fréquentées. Leur disparition brutale est peut-être aussi un facteur essentiel des profondes transformations sociales et culturelles contemporaines.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

20,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Religion et enfermements”

Fiche technique

Résumé

Après avoir démontré avec raison que le grand enfermement évoqué par Michel Foucault n’avait pas existé, les historiens ont quelque peu négligé d’étudier le fantastique développement des prisons, hôpitaux, asiles, pensionnats et séminaires qui couvrent l’Occident chrétien entre le XVIe et le milieu du XXe siècle. Ce livre voudrait d’abord attirer l’attention sur l’importance et la signification historique de ce phénomène. En abordant la question des enfermements, contraints ou volontaires, par l’angle de la religion chrétienne, l’ouvrage veut suggérer, qu’au delà des évidentes différences, il existe bien une matrice commune à toutes ces entreprises. Au-delà des bâtiments, du personnel et des règles de vie, la religion chrétienne fournit ou lègue aussi à ces expériences une dimension utopique. Partout, il s’agissait bien d’établir des laboratoires de perfection d’où sortirait un homme nouveau. Aussi, loin d’être closes, ces institutions ont profondément influencé les comportements et les modes de pensée de tous ceux qui, soumis ou révoltés, les ont fréquentées. Leur disparition brutale est peut-être aussi un facteur essentiel des profondes transformations sociales et culturelles contemporaines.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire