Votre compte

Réponse à la nouvelle droite


Georges Hourdin, chrétien, journaliste et démocrate, ne s'attaque pas à des hommes mais à des idées qui sont fausses, et dont la convergence est dangereuse. De Michel Poniatowski à Louis Pauwels, en passant par Alain de Benoist et le professeur Debray-Ritzen, la vieille idéologie positiviste de droite, fardée de biologie et de géopolitique, proclame, comme toujours, l'inégalité fondamentale entre les hommes et entre les peuples. Par ailleurs, nous voyons renaître l'eugénisme depuis l'interruption de grossesse sans restriction, et la stérilisation jusqu'à l'euthanasie. Sur un autre plan, on voit renaître aussi le racisme et l'impérialisme économique des peuples occidentaux, dont la supériorité serait due à leur origine aryenne. La doctrine de la Sécurité Nationale et la Commission Trilatérale inspirent et animent cette nouvelle forme de la domination du monde par les plus riches. On sait où pourrait mener la convergence de ces trois phénomènes. L'auteur, qui se bat pour l'égalité fondamentale entre les hommes créés par Dieu, pour la reconnaissance dans tous les pays des droits et des devoirs du citoyen, pour l'extension de la démocratie aux secteurs de l'économie, de l'information, de la culture, pour une Europe enfin fédérée, démocrate et populaire où les syndicats auraient leur place et qui pourrait lutter efficacement contre l'emprise des sociétés transnationales. Il se bat pour les handicapés, les enfants, les femmes, les travailleurs étrangers, les réfugiés politiques, les ouvriers spécialisés, les paysans, les régions, pour que leur différence soit reconnue et vécue dans la fraternité, et non dans la hiérarchie. Quand nous aurons construit une Europe qui ne se jugera pas supérieure aux autres peuples et aux autres continents, oui, Hitler aura, alors, perdu la guerre.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Réponse à la nouvelle droite”

Fiche technique

Résumé

Georges Hourdin, chrétien, journaliste et démocrate, ne s'attaque pas à des hommes mais à des idées qui sont fausses, et dont la convergence est dangereuse. De Michel Poniatowski à Louis Pauwels, en passant par Alain de Benoist et le professeur Debray-Ritzen, la vieille idéologie positiviste de droite, fardée de biologie et de géopolitique, proclame, comme toujours, l'inégalité fondamentale entre les hommes et entre les peuples. Par ailleurs, nous voyons renaître l'eugénisme depuis l'interruption de grossesse sans restriction, et la stérilisation jusqu'à l'euthanasie. Sur un autre plan, on voit renaître aussi le racisme et l'impérialisme économique des peuples occidentaux, dont la supériorité serait due à leur origine aryenne. La doctrine de la Sécurité Nationale et la Commission Trilatérale inspirent et animent cette nouvelle forme de la domination du monde par les plus riches. On sait où pourrait mener la convergence de ces trois phénomènes. L'auteur, qui se bat pour l'égalité fondamentale entre les hommes créés par Dieu, pour la reconnaissance dans tous les pays des droits et des devoirs du citoyen, pour l'extension de la démocratie aux secteurs de l'économie, de l'information, de la culture, pour une Europe enfin fédérée, démocrate et populaire où les syndicats auraient leur place et qui pourrait lutter efficacement contre l'emprise des sociétés transnationales. Il se bat pour les handicapés, les enfants, les femmes, les travailleurs étrangers, les réfugiés politiques, les ouvriers spécialisés, les paysans, les régions, pour que leur différence soit reconnue et vécue dans la fraternité, et non dans la hiérarchie. Quand nous aurons construit une Europe qui ne se jugera pas supérieure aux autres peuples et aux autres continents, oui, Hitler aura, alors, perdu la guerre.

Biographie de Georges Hourdin

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire