Votre compte

Résistances. Pour une Birmanie libre


La Birmanie, dictature militaire depuis le coup d'État de 1962, est-elle mûre pour la démocratie ?

Pour certains analystes convaincus que les notions de démocratie et de droits de l'homme ne s'appliquent pas facilement à l'Asie, l'évolution de la Birmanie vers la démocratie n'a rien d'évident. Ce n'est pas l'avis d'Aung San Suu Kyi ni celui de Stéphane Hessel, pour qui les principes contenus dans la Déclaration des droits de l'homme ont valeur universelle. Loin d'un apprentissage de la démocratie, c'est d'un soutien résolu du monde extérieur dont ont besoin celles et ceux qui n'ont attendu personne pour appeler à une autre Birmanie.

Aux yeux de Stéphane Hessel, la Dame de Rangoon joue " un rôle extrêmement important (...) à un moment où, dans le monde entier, la question des résistances au despotisme prend une place privilégiée. "

Le respect quasi unanime manifesté à l'endroit d'Aung San Suu Kyi n'a pourtant pas empêché différents observateurs de lui prêter leurs propres vues. Journalistes, universitaires et autres consultants, convaincus qu'une levée des sanctions visant le régime militaire ne pouvait que favoriser son ouverture, ont ainsi affirmé à tort qu'Aung San Suu Kyi – favorable au maintien des mesures existantes – partageait leurs conceptions.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

3,90 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Résistances. Pour une Birmanie libre”

Fiche technique

Résumé

La Birmanie, dictature militaire depuis le coup d'État de 1962, est-elle mûre pour la démocratie ?

Pour certains analystes convaincus que les notions de démocratie et de droits de l'homme ne s'appliquent pas facilement à l'Asie, l'évolution de la Birmanie vers la démocratie n'a rien d'évident. Ce n'est pas l'avis d'Aung San Suu Kyi ni celui de Stéphane Hessel, pour qui les principes contenus dans la Déclaration des droits de l'homme ont valeur universelle. Loin d'un apprentissage de la démocratie, c'est d'un soutien résolu du monde extérieur dont ont besoin celles et ceux qui n'ont attendu personne pour appeler à une autre Birmanie.

Aux yeux de Stéphane Hessel, la Dame de Rangoon joue " un rôle extrêmement important (...) à un moment où, dans le monde entier, la question des résistances au despotisme prend une place privilégiée. "

Le respect quasi unanime manifesté à l'endroit d'Aung San Suu Kyi n'a pourtant pas empêché différents observateurs de lui prêter leurs propres vues. Journalistes, universitaires et autres consultants, convaincus qu'une levée des sanctions visant le régime militaire ne pouvait que favoriser son ouverture, ont ainsi affirmé à tort qu'Aung San Suu Kyi – favorable au maintien des mesures existantes – partageait leurs conceptions.

Biographie de Stéphane Hessel

Ambassadeur de France, témoin privilégié lors de la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme, Stéphane Hessel est notamment l’auteur du célèbre Indignez-vous !. Il a été le chef de la coopération technique au Quai d’Orsay. Elias Sanbar, ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco, a participé aux négociations de paix israélo-palestiniennes. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la Palestine et négociateur et animateur de la Revue d’études palestiniennes aux éditions de Minuit. Il est aussi négociateur aux pourparlers bilatéraux et multilatéraux de paix, et chef de la délégation palestinienne aux négociations sur la question des réfugiés. Info Birmanie : créée en 1996, Info-Birmanie est une association loi 1901 qui œuvre pour le respect de la démocratie et des droits de l’homme. En relation avec des opposants français et étrangers au régime militaire et dictatorial, sa principale mission est d’obtenir l’appui de la France aux demandes du mouvement démocratique birman.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire