Votre compte

Retour sur Terre


Il nous reste dix années pour enfin affronter le monde tel qu’il est, et surtout tel qu’il est en train de devenir, à savoir de moins en moins favorable à nos existences et à celles de l'ensemble des êtres vivants. Dix ans pour nous débarrasser de nos lubies productivistes et consuméristes. Dix ans pour bâtir une société qui sache régénérer une nature en voie de destruction accélérée. Dix ans pour resserrer nos inégalités, tout en redonnant sens à nos existences. Instauration de quotas de consommations, nationalisation des banques, empaysannement de l’agriculture, instauration d'une chambre dédiée aux enjeux de long terme et d’un sénat transformé en chambre des biorégions, réforme du statut des élus et des fonctionnaires : cet ouvrage collectif propose des mesures économiques, institutionnelles et internationales pour réussir à bâtir une civilisation nouvelle.

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Retour sur Terre”

Fiche technique

Résumé

Il nous reste dix années pour enfin affronter le monde tel qu’il est, et surtout tel qu’il est en train de devenir, à savoir de moins en moins favorable à nos existences et à celles de l'ensemble des êtres vivants. Dix ans pour nous débarrasser de nos lubies productivistes et consuméristes. Dix ans pour bâtir une société qui sache régénérer une nature en voie de destruction accélérée. Dix ans pour resserrer nos inégalités, tout en redonnant sens à nos existences. Instauration de quotas de consommations, nationalisation des banques, empaysannement de l’agriculture, instauration d'une chambre dédiée aux enjeux de long terme et d’un sénat transformé en chambre des biorégions, réforme du statut des élus et des fonctionnaires : cet ouvrage collectif propose des mesures économiques, institutionnelles et internationales pour réussir à bâtir une civilisation nouvelle.

Biographie de Dominique Bourg

Dominique Bourg est Professeur à l'Université de Lausanne, Vice-président de la Fondation Nicolas Hulot.

De l’histoire de l’Allemagne, nous avons surtout retenu ce qui nous concerne : 1870, deux guerres mondiales, les horreurs du nazisme, le Mur et sa chute, la puissance économique retrouvée depuis la réunification. Nous savons aussi l’apport littéraire et philosophique des Allemands.
Raconter l’Allemagne contemporaine, c’est évidemment revenir sur ces faits. C’est peut-être aussi, de 1806 à nos jours, suivre le fil de la lente construction d’une démocratie libérale. « Unité, droit et liberté » sont les trois premiers mots de l’hymne choisi par les Allemands en 1949. Ils disent le dessein ancien, proclamé dès 1813 et qui s’est réalisé pendant la seconde moitié du XXe siècle, de faire nation dans la liberté et le droit.
Pour donner à comprendre cette histoire complexe et souvent mal connue, Johann Chapoutot a composé un récit historique aussi riche que vivant, où se mêlent événements politiques, vie culturelle et paroles d’Allemands.

À lire également en Que sais-je ?...
Histoire des relations internationales de 1815 à nos jours, François-Charles Mougel et Séverine Pacteau
Les 100 mots de la Grande Guerre, André Loez

Dans une société menacée d’effondrements économiques, politiques et sociaux, le revenu de transition écologique est un outil à disposition des politiques publiques pour créer de véritables projets de territoires à la fois résilients et révélateurs d’innovations sociétales. Fondé sur l’hypothèse de la nécessaire alliance du social et de l’écologie et faisant le pari que le travail choisi reste une opportunité à saisir, le revenu de transition écologique s’inscrit dans une filiation historique datant du XIXe siècle. Il constitue un outil de sensibilisation écologique et un levier pour créer les conditions d’employabilité des personnes engagées dans la transition écologique et solidaire. Comment fonctionne ce dispositif ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? À qui s’adresse-t-il ? Qu’est-ce qu’une coopérative de transition ? Quels sont les territoires pionniers d’expérimentation ? Autant de questions pratiques auxquelles se livre apporte des réponses concrètes.

Les pays de l’hémisphère Nord se transformeraient-ils en colonies du capital ? Il y a soixante ans, Claude Lévi-Strauss dressait dans Tristes Tropiques le constat amer d’un monde avili par l’anthropisation accélérée. Encore l’ethnologue réservait-il ces remarques aux Tropiques, autrement dit au tiers-monde, alors en pleine décolonisation. Les métropoles semblaient épargnées par cette déréliction. La violence du marché se trouvait contenue par des formes institutionnelles robustes. Au Sud donc, il convenait d’étendre les bénéfices du « développement », la modernisation à marche forcée : une fois à destination, le Sud ressemblerait au Nord. Et si le dénouement de cette séquence de soixante ans était tout autre ? C'est l'analyse implacable que propose Xavier Ricard. Au Nord, les équilibres institutionnels sont perturbés. L’Occident devient une colonie soumise aux appétits du capital. Partout on observe les mêmes logiques d’asservissement. L'auteur s’emploie à tirer les conséquences de cette situation nouvelle. Si le Sud est désormais au Nord et vice-versa, alors les analyses qui autrefois étaient réservées aux « économies en développement » s’appliquent désormais aux économies plus avancées. Le capitalisme a fait du monde un terrain de jeu où il est partout à son aise, tandis que les sociétés se sentent partout étrangères, comme ces autochtones dont on a envahi le logis et qui se découvrent « indigènes » : nous voici tous colonisés. Comment sortir de cette situation ? Comment le Nord, avec le Sud, peuvent-ils imaginer des issues, à l'heure de l'Anthropocène ?

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire