Votre compte

Rêves


J’aimerais pouvoir dire que j’ai découvert Arthur Tress. En vérité, c’est plutôt lui qui m’a découvert. Mon roman « Le Roi des Aulnes » venait de paraître en traduction américaine. Il m’a envoyé un paquet de photos avec quelques lignes : « D’après votre roman, m’écrivait-il en substance, je pense que vous devriez aimer ce que je fais » J’ai été choqué, ébloui, prodigieusement intéressé. Puis j’ai vécu avec ses images qui ne quittaient plus mon musée cérébral. Enfin il s’est annoncé. J’avais un peu peur. J’imaginais un être hirsute et fruste, voire un peu sale, auquel il faut tout pardonner puisqu’il a du génie. J’ai vu arriver un petit jeune homme frêle et timide, tiré à quatre épingles, dissimulant un regard blessé derrière des lunettes d’étudiant en théologie. Mais à l’intérieur de son gros sac de photographe, il y avait un portrait en médaillon : celui de Franz Kafka. Voilà sans doute la clé la plus apéritive du mystère Tress. Michel Tourmier de l’Académie Goncourt

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rêves”

Fiche technique

Résumé

J’aimerais pouvoir dire que j’ai découvert Arthur Tress. En vérité, c’est plutôt lui qui m’a découvert. Mon roman « Le Roi des Aulnes » venait de paraître en traduction américaine. Il m’a envoyé un paquet de photos avec quelques lignes : « D’après votre roman, m’écrivait-il en substance, je pense que vous devriez aimer ce que je fais » J’ai été choqué, ébloui, prodigieusement intéressé. Puis j’ai vécu avec ses images qui ne quittaient plus mon musée cérébral. Enfin il s’est annoncé. J’avais un peu peur. J’imaginais un être hirsute et fruste, voire un peu sale, auquel il faut tout pardonner puisqu’il a du génie. J’ai vu arriver un petit jeune homme frêle et timide, tiré à quatre épingles, dissimulant un regard blessé derrière des lunettes d’étudiant en théologie. Mais à l’intérieur de son gros sac de photographe, il y avait un portrait en médaillon : celui de Franz Kafka. Voilà sans doute la clé la plus apéritive du mystère Tress. Michel Tourmier de l’Académie Goncourt

Biographie d’Arthur Tress

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire