Votre compte

Revue des Deux Mondes


Grand entretien – La nation, le politique et le religieux par Régis Debray et Jean- François Colosimo

Jean-François Colosimo et Régis Debray ne partagent pas la même vision de la laïcité, un concept qui s’estforgé au temps des Capétiens. Si le premier oppose le pouvoir temporel (État) au pouvoir spirituel (Église), le second démontre que le politique n’a jamais existé sans référence à une verticalité.

Dossier : Milan Kundera, le maître de l’ironie

→ Entretien – Alain Finkielkraut : « Comment je suis devenu kundérien »

Alain Finkielkraut découvre Milan Kundera en 1968 lorsque paraît La Plaisanterie, une

lecture qui le marque profondément. Le philosophe évoque les intuitions prophétiques de

l’écrivain : l’engloutissement de la culture dans le tout-culturel, la perte de l’identité

européenne, le règne du kitsch et de l’esprit de sérieux.

→ Entretien – Antoine Gallimard : « Il y a chez Kundera une jouissance à représenter le désordre du monde »

Antoine Gallimard, éditeur et ami de Kundera, rappelle le rôle essentiel qu’a joué

l’auteur de La Valse aux adieux dans le renouveau du roman.

Kundera et l’esprit des lumières par Jacques de Saint Victor

À l’heure où le rire est devenu suspect, Jacques de Saint Victor explique l’urgence de

(re)lire Kundera dont l’œuvre est irriguée par l’esprit corrosif et libératoire des Lumières.

L’art de la fugue par Olivier Bellamy

D’après Olivier Bellamy, Kundera écrit ses romans comme s’il composait de la musique :

le tempo des phrases, le dépouillement du vocabulaire, la valeur harmonique des

dialogues entraînent le lecteur/auditeur dans de belles symphonies verbales.

Petit lexique personnel et subjectif de Milan Kundera parFlorence Noiville

À partir de neuf entrées (comique, effacement, grenouille, orchestre...), Florence

Noiville souligne certains thèmes qui jalonnent les livres de Kundera et partage des

souvenirs personnels.

Et aussi Jean-Paul Enthoven, Teresa Cremisi, Hugues Pradier, Michel Delon, Martin

Petras et Ulysse Manhes.

Littérature

→ Inédit Calle dei Colori par Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme raconte comment une fille accompagne son père dans la maladie.

Études et réflexions

→ Entretien – Hélène Carrère d’Encausse – France-Russie : de l’ignorance et du mépris à

l’enthousiasme et à l’alliance

Hélène Carrère d’Encausse décrit trois siècles de relations franco-russes, de Pierre le

Grand à Lénine.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

18,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes”

Fiche technique

Résumé

Grand entretien – La nation, le politique et le religieux par Régis Debray et Jean- François Colosimo

Jean-François Colosimo et Régis Debray ne partagent pas la même vision de la laïcité, un concept qui s’estforgé au temps des Capétiens. Si le premier oppose le pouvoir temporel (État) au pouvoir spirituel (Église), le second démontre que le politique n’a jamais existé sans référence à une verticalité.

Dossier : Milan Kundera, le maître de l’ironie

→ Entretien – Alain Finkielkraut : « Comment je suis devenu kundérien »

Alain Finkielkraut découvre Milan Kundera en 1968 lorsque paraît La Plaisanterie, une

lecture qui le marque profondément. Le philosophe évoque les intuitions prophétiques de

l’écrivain : l’engloutissement de la culture dans le tout-culturel, la perte de l’identité

européenne, le règne du kitsch et de l’esprit de sérieux.

→ Entretien – Antoine Gallimard : « Il y a chez Kundera une jouissance à représenter le désordre du monde »

Antoine Gallimard, éditeur et ami de Kundera, rappelle le rôle essentiel qu’a joué

l’auteur de La Valse aux adieux dans le renouveau du roman.

Kundera et l’esprit des lumières par Jacques de Saint Victor

À l’heure où le rire est devenu suspect, Jacques de Saint Victor explique l’urgence de

(re)lire Kundera dont l’œuvre est irriguée par l’esprit corrosif et libératoire des Lumières.

L’art de la fugue par Olivier Bellamy

D’après Olivier Bellamy, Kundera écrit ses romans comme s’il composait de la musique :

le tempo des phrases, le dépouillement du vocabulaire, la valeur harmonique des

dialogues entraînent le lecteur/auditeur dans de belles symphonies verbales.

Petit lexique personnel et subjectif de Milan Kundera parFlorence Noiville

À partir de neuf entrées (comique, effacement, grenouille, orchestre...), Florence

Noiville souligne certains thèmes qui jalonnent les livres de Kundera et partage des

souvenirs personnels.

Et aussi Jean-Paul Enthoven, Teresa Cremisi, Hugues Pradier, Michel Delon, Martin

Petras et Ulysse Manhes.

Littérature

→ Inédit Calle dei Colori par Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme raconte comment une fille accompagne son père dans la maladie.

Études et réflexions

→ Entretien – Hélène Carrère d’Encausse – France-Russie : de l’ignorance et du mépris à

l’enthousiasme et à l’alliance

Hélène Carrère d’Encausse décrit trois siècles de relations franco-russes, de Pierre le

Grand à Lénine.

Biographie de Valérie Toranian

Philosophe, Jean-François Colosimo, qui enseigne à l'Institut de théologie orthodoxe Saint- Serge, a passé sa jeunesse parmi les chrétiens d'Orient auxquels il a consacré, entre autres, un film : Le Silence des Anges (Artline-Arte, 1998). Il est l'auteur d'une série en plusieurs tomes investiguant les relations contemporaines entre la religion et la politique où figurent déjà Dieu est Américain, L'Apocalypse russe, Le Paradoxe persan, tous publiés chez Fayard.

Régis Debray, écrivain, philosophe, membre de l’Académie Goncourt, fondateur et directeur des Cahiers de médiologie, est l’auteur d’une 1⁄2uvre considérable et protéiforme.

Jacques de Saint Victor, historien du droit et des idées politiques, est professeur des Universités à Paris VIII - Vincennes. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont Un pouvoir invisible (Gallimard, 2012) qui a reçu le prix de l'essai de l'Académie française.


Jean-Paul Enthoven a déjà publié trois romans (Aurore ; Ce que nous avons eu de meilleur ; L’hypothèse des sentiments) et trois essais (Les enfants de Saturne (Prix Valery Larbaud) ; La dernière femme ; Les saisons de papier (Prix de la critique de l'Adamédie française) - ainsi qu’un Dictionnaire amoureux de Marcel Proust (Prix Femina Essai)) co-écrit avec son fils, Raphaël Enthoven. Il est actuellement critique littéraire au Point et chroniqueur sur I24News.

Olivier Bellamy anime sur Radio Classique une émission quotidienne de référence, plusieurs fois récompensée. Il a écrit plusieurs ouvrages sur la musique dont la biographie de Martha Argerich (Buchet-Chastel, 2010) et le Dictionnaire amoureux du piano (Plon, 2014).

Florence Noiville, journaliste au Monde et romancière, avait déjà écrit un essai remarqué après la crise économique de 2008. Dans J’ai fait HEC et je m’en excuse, elle avait montré comment les écoles de management continuaient comme avant, sans rien changer des enseignements qui avaient entraîné à la catastrophe financière. Après le Covid-19, elle a repris sa plume. Pas seule mais avec sa fille, qui n’a pas envie de vivre dans un monde qui s’auto-disloque ou sombre dans le populisme. Michel Delon a été le maître d'oeuvre des éditions de Sade, mais aussi de Buffon et de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié notamment chez Albin Michel Le principe de délicatesse, Diderot, Cul par-dessus tête et Sade, Un athée en amour.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire