Votre compte

Revue des Deux Mondes


« Une nation fatiguée de longs débats consent volontiers qu’on la dupe, pourvu qu’on la repose », Tocqueville.

Dans son numéro de rentrée, laRevue des Deux Mondesrevient sur la crise sanitaire et sur les dysfonctionnements de notre système (politique, administratif, sanitaire...).

Grand entretien – François Sureau : « Ce qui nous manque »

Ancien membre du Conseil d’État, aujourd’hui avocat et écrivain,François Sureauanalyse ce qui manque aux Français : l’amour du pays, un assentiment aux institutions, une autorité politique déléguée et responsable.

Dossier : L’épuisement français

Peut-on comparer 1940 et 2020 ? ParÉric Roussel

Éric Rousselmet en parallèle deux épisodes qui ont entraîné la paralysie quasi complète de la France : la défaite de 1940 et la crise sanitaire liée au Covid-19.

Laboratoire P4 : de la folie marchande à la faillite morale collective parVincent Hein

Vincent Heinraconte l’histoire du laboratoire P4 de Wuhan, berceau de l’épidémie, qui fut financé par une France fort peu soucieuse des risques encourus.

Entretien avecBernard Debré: « Depuis que l’administration a pris le pouvoir, l’hôpital est en crise »

Ancien ministre et député de Paris, le médecinBernard Debréjuge sévèrement la gestion de la crise sanitaire en France. Au-delà de la pandémie, il s’inquiète de la dégradation de l’hôpital, où l’administratif a pris la main, et dénonce la connivence entre laboratoires, médecins et administration.

La santé est politique parPhilippe Douste-Blazy

L’ancien ministre de la SantéPhilippe Douste-Blazyexplique pourquoi nous n’avons pas su gérer la crise alors que des stratégies sanitaires avaient été étudiées dès 2004, lors de la grippe aviaire.

L’Allemagne complexante parMarion Van Renterghem

L’Allemagne reste supérieure à la France. La journalisteMarion Van Renterghemendonneles raisons : un exécutif plus faible, un fédéralisme qui offre de la souplesse dans les prises de décision, un climat de confiance et une fluidité de fonctionnement entre les différents acteurs de la société.

Préparer l’État à affronter l’incertitude parAnnick Steta

Annick Stetapointe l’absence quasi totale de culture scientifique dans l’administration et la classe politique, due notamment aux conditions de recrutement des hauts fonctionnaires.

Et aussiAlain Minc, Pierre Vermeren, Maryvonne de Saint Pulgent, Jacques de Saint Victor, Yannick Bertélémi, Anne-Marie Le PourhietetMarin de Viry

Littérature

→ Inédit :Dépôt de bilan parÉric Neuhoff

L’auteur de(Très) cher cinéma français(Albin Michel, 2019) dresse le bilan désenchanté de ses 60 ans.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

18,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes”

Fiche technique

Résumé

« Une nation fatiguée de longs débats consent volontiers qu’on la dupe, pourvu qu’on la repose », Tocqueville.

Dans son numéro de rentrée, laRevue des Deux Mondesrevient sur la crise sanitaire et sur les dysfonctionnements de notre système (politique, administratif, sanitaire...).

Grand entretien – François Sureau : « Ce qui nous manque »

Ancien membre du Conseil d’État, aujourd’hui avocat et écrivain,François Sureauanalyse ce qui manque aux Français : l’amour du pays, un assentiment aux institutions, une autorité politique déléguée et responsable.

Dossier : L’épuisement français

Peut-on comparer 1940 et 2020 ? ParÉric Roussel

Éric Rousselmet en parallèle deux épisodes qui ont entraîné la paralysie quasi complète de la France : la défaite de 1940 et la crise sanitaire liée au Covid-19.

Laboratoire P4 : de la folie marchande à la faillite morale collective parVincent Hein

Vincent Heinraconte l’histoire du laboratoire P4 de Wuhan, berceau de l’épidémie, qui fut financé par une France fort peu soucieuse des risques encourus.

Entretien avecBernard Debré: « Depuis que l’administration a pris le pouvoir, l’hôpital est en crise »

Ancien ministre et député de Paris, le médecinBernard Debréjuge sévèrement la gestion de la crise sanitaire en France. Au-delà de la pandémie, il s’inquiète de la dégradation de l’hôpital, où l’administratif a pris la main, et dénonce la connivence entre laboratoires, médecins et administration.

La santé est politique parPhilippe Douste-Blazy

L’ancien ministre de la SantéPhilippe Douste-Blazyexplique pourquoi nous n’avons pas su gérer la crise alors que des stratégies sanitaires avaient été étudiées dès 2004, lors de la grippe aviaire.

L’Allemagne complexante parMarion Van Renterghem

L’Allemagne reste supérieure à la France. La journalisteMarion Van Renterghemendonneles raisons : un exécutif plus faible, un fédéralisme qui offre de la souplesse dans les prises de décision, un climat de confiance et une fluidité de fonctionnement entre les différents acteurs de la société.

Préparer l’État à affronter l’incertitude parAnnick Steta

Annick Stetapointe l’absence quasi totale de culture scientifique dans l’administration et la classe politique, due notamment aux conditions de recrutement des hauts fonctionnaires.

Et aussiAlain Minc, Pierre Vermeren, Maryvonne de Saint Pulgent, Jacques de Saint Victor, Yannick Bertélémi, Anne-Marie Le PourhietetMarin de Viry

Littérature

→ Inédit :Dépôt de bilan parÉric Neuhoff

L’auteur de(Très) cher cinéma français(Albin Michel, 2019) dresse le bilan désenchanté de ses 60 ans.

Biographie de Toranian

Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Auteur de nombreux romans et essais, il a publié Sermon de saint François d’Assise aux oiseaux et aux fusées chez Stock en 2008.

Docteur en médecine, ancien chef de service au centre hospitalier régionale de Toulouse, député européen, maire de Toulouse, ministre de la Culture, de la Santé et des Affaires étrangères : Philippe Douste-Blazy a rempli les plus hautes fonctions d'homme d'Etat. Il a publié, chez Plon, plusieurs ouvrages de fonds sur des thématiques diverses (Profit partagé, La ville à bout de souffle et Pour sauver nos retraites). Il préside UNITAID depuis sa création.

Est-il encore besoin de présenter Alain Minc, économiste et conseiller des princes, dont cet opus est le quarantième livre publié ? Marion Van Renterghem est une de nos grandes journalistes. Elle a travaillé au Monde pendant trente ans comme grand reporter puis à Vanity Fair. Elle est l’auteur de FOG, Don Juan au pouvoir (Flammarion, 2015), Angela Merkel, l’ovni politique (Les Arènes, 2017), et chez Stock elle a écrit, avec Loubna Abidar, La dangereuse, paru en 2016.

Pierre Vermeren est maître de conférences en histoire du Maghreb contemporain à l’université Paris I. Auteur de nombreux ouvrages consacrés au Maroc, il a enseigné plusieurs années au lycée Descartes à Rabat.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire