Votre compte

Revue des Deux Mondes


Deux dossiers sont au menu du prochain numéro de la Revue des Deux Mondes (en vente à partir du 25 septembre) :

Hannah Arendt qui nous aide à penser les crises actuelles La haine d’Israël, ses origines, son évolution, ses manifestations notamment à l’école et sur Internet.

Le sommaire détaillé et la couverture sont en pièces jointes.

Dossier 1 : Penser la crise avec Hannah Arendt

Hannah Arendt et l’événement : la crise comme expérience de la réalité par Michela Marzano

Pour comprendre le concept de crise chez Hannah Arendt, il faut remonter à l’avènement du IIIeReich, explique Michela Marzano. C’est à partir de 1933 que la philosophe s’interroge sur les origines du mal et des injustices. Pour elle, la manipulation ne se réduit pas aux manœuvres des régimes totalitaires, c’est avant tout une démission du sujet.

Hannah Arendt aux racines du mal contemporain par Bérénice Levet

Bérénice Levet démontre comment Hannah Arendt nous aide à penser les crises et les défis actuels : identité, déracinement, école, héritage civilisationnel, limites et finitude de l’homme sont autant de points traités par l’intellectuelle.

Dossier 2 : La haine d’Israël

La nouvelle élection d’Israël par Ran Halévi

Alors qu’Israël normalise ses relations avec les États arabes sunnites voisins, jamais sa détestation n’a été aussi vive. Ran Halévi revient sur l’évolution de cette haine qui mêle antisionisme et antisémitisme.

« Sionisme, ADN criminel de l’humanité » par Pascal Bruckner

Avec la création de l’État hébreu en 1948, le juif regardé jusqu’alors comme bon, humble et persécuté est devenu un colon arrogant et agressif.

La détestation d’Israël sur le Net par Marc Knobel

Les invectives à l’encontre d’Israël se multiplient sur les sites et les réseaux sociaux. Marc Knobel décrit cette banalisation qui ne résulte pas, selon lui, d’une poignée d’internautes égarés.

L’antisémitisme arabo-musulman et la faillite du monde par Boualem Sansal

Boualem Sansal analyse l’antisémitisme arabo-musulman qui se diffuse de plus en plus dans les pays occidentaux.

Entretien avec Charles Enderlin : « Il est du droit de tout juif de se déclarer non-sioniste »

Charles Enderlin évoque les différentes formes de sionisme depuis le sionisme socialiste des origines jusqu’au sionisme religieux qui se développe à partir des années soixante-dix en Israël.

Et aussi Irène Saya, Élie Barnavi, Franz-Olivier Giesbert, Renaud Girard, Georges Bensoussan, Annick Steta, Jacques Tarnero et Michel Gad Wolcowicz.

Littérature

→ Inédit : Un voyage à Douala par Anne-Sophie Stefanini

L’auteure de Cette inconnue (Gallimard, 2020) raconte son retour au Cameroun après une longue absence.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes”

Fiche technique

Résumé

Deux dossiers sont au menu du prochain numéro de la Revue des Deux Mondes (en vente à partir du 25 septembre) :

Hannah Arendt qui nous aide à penser les crises actuelles La haine d’Israël, ses origines, son évolution, ses manifestations notamment à l’école et sur Internet.

Le sommaire détaillé et la couverture sont en pièces jointes.

Dossier 1 : Penser la crise avec Hannah Arendt

Hannah Arendt et l’événement : la crise comme expérience de la réalité par Michela Marzano

Pour comprendre le concept de crise chez Hannah Arendt, il faut remonter à l’avènement du IIIeReich, explique Michela Marzano. C’est à partir de 1933 que la philosophe s’interroge sur les origines du mal et des injustices. Pour elle, la manipulation ne se réduit pas aux manœuvres des régimes totalitaires, c’est avant tout une démission du sujet.

Hannah Arendt aux racines du mal contemporain par Bérénice Levet

Bérénice Levet démontre comment Hannah Arendt nous aide à penser les crises et les défis actuels : identité, déracinement, école, héritage civilisationnel, limites et finitude de l’homme sont autant de points traités par l’intellectuelle.

Dossier 2 : La haine d’Israël

La nouvelle élection d’Israël par Ran Halévi

Alors qu’Israël normalise ses relations avec les États arabes sunnites voisins, jamais sa détestation n’a été aussi vive. Ran Halévi revient sur l’évolution de cette haine qui mêle antisionisme et antisémitisme.

« Sionisme, ADN criminel de l’humanité » par Pascal Bruckner

Avec la création de l’État hébreu en 1948, le juif regardé jusqu’alors comme bon, humble et persécuté est devenu un colon arrogant et agressif.

La détestation d’Israël sur le Net par Marc Knobel

Les invectives à l’encontre d’Israël se multiplient sur les sites et les réseaux sociaux. Marc Knobel décrit cette banalisation qui ne résulte pas, selon lui, d’une poignée d’internautes égarés.

L’antisémitisme arabo-musulman et la faillite du monde par Boualem Sansal

Boualem Sansal analyse l’antisémitisme arabo-musulman qui se diffuse de plus en plus dans les pays occidentaux.

Entretien avec Charles Enderlin : « Il est du droit de tout juif de se déclarer non-sioniste »

Charles Enderlin évoque les différentes formes de sionisme depuis le sionisme socialiste des origines jusqu’au sionisme religieux qui se développe à partir des années soixante-dix en Israël.

Et aussi Irène Saya, Élie Barnavi, Franz-Olivier Giesbert, Renaud Girard, Georges Bensoussan, Annick Steta, Jacques Tarnero et Michel Gad Wolcowicz.

Littérature

→ Inédit : Un voyage à Douala par Anne-Sophie Stefanini

L’auteure de Cette inconnue (Gallimard, 2020) raconte son retour au Cameroun après une longue absence.

Biographie de Valérie Toranian

Née à Rome en 1970, ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieur de Pise, Michela Marzano est Professeur de philosophie à l'Université Paris Descartes. Elle est l’auteur, entre autres, de Penser le corps (PUF, 2002), Extension du domaine de la manipulation (Grasset, 2008), Le Contrat de défiance (Grasset, 2011), Légère comme un papillon (Grasset, 2012), Tout ce que je sais de l’amour (Stock, 2014). Ses livres sont traduits dans de nombreux pays.

Bérénice Levet est docteur en philosophie, essayiste et enseigne au Centre Sèvres.
Elle est l'auteur du Musée imaginaire d'Hannah Arendt (Stock, 2011) et de La Théorie
du Genre ou le Monde rêvé des anges
(Grasset, 2014; Livre de Poche, 2016, avec une préface de Michel Onfray).

Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Auteur de nombreux romans et essais, il a publié Sermon de saint François d’Assise aux oiseaux et aux fusées chez Stock en 2008.

Écrivain et philosophe, Pascal Bruckner contribue régulièrement au débat public (Le Point, Le Figaro, Le Débat, etc.). Il est l’auteur d’une œuvre importante (La sagesse de l'argent, 2016; Un racisme imaginaire, 2017 ; Une brève éternité, 2019).





Franz-Olivier Giesbert est romancier et journaliste. Il a notamment dirigé Le Nouvel Observateur, Le Figaro et Le Point, où il continue d'être éditorialiste.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire