Votre compte

Revue des Deux Mondes avril 2016


→ Grand entretien : Michel Onfray persiste et signe
Michel Onfray s’insurge contre le principe d’ingérence : « Si l’on devait se faire le gendarme du monde au nom des droits de l’homme, il y aurait cent pays dans lesquels il faudrait intervenir. [...] Toute guerre faite dans un pays nous transforme de facto en cible pour une riposte : c’est élémentaire mais inaudible ». Terrorisme, islamophobie, antisémitisme : le philosophe commente l’actualité politique et sociale de la France ; il déplore la destruction des valeurs républicaines qui résulte, selon lui, d’un libéralisme forcené pratiqué aussi bien par la gauche que par la droite.

→ Dossier : La France et ses services de renseignement
Le Secret du roi par Lucien Bély
Louis XIV rêve de contrôler l’information et de l’utiliser à son service ; il a le goût du secret. C’est sous le règne de Louis XV que se met en place un véritable réseau d’espions : le « Secret du roi ». L’historien Lucien Bély raconte certaines missions aventureuses.

Regarder la terreur en face par Alain Chouet
Alain Chouet met en garde contre la confusion des termes « terrorisme » et « guerre ». Selon l’ex-patron de la DGSE, les récents attentats ont été commis en France par « les rejetons de notre société » et non par une armée étrangère. Il faut mettre en place une politique de coopération avec les pays musulmans, même les moins fréquentables.

Antiterrorisme, une réorganisation en question par Jean Guisnel
Jean Guisnel analyse les échecs des services de renseignement suite aux attentats de 2015. En cause : la nouvelle nature du terrorisme, les candidats toujours plus nombreux au djihadisme et la mauvaise réorganisation des services en 2008 qui a fortement nui aux connaissances sur le terrain.

Entretien avec Marc Dugain : « L’homme sans secret va émerger de cette civilisation » Marc Dugain place le monde du renseignement au cœur de son œuvre romanesque. L’espionnage de demain sera technologique. Seulement l’évolution du big data inquiète l’écrivain : au nom de la sécurité, notre liberté s’amenuise.

Et aussi Richard Labévière, Sébastien-Yves Laurent, Rémy Kauffer, Jose Manuel Lamarque, Jean-Jacques Cécile, Marin de Viry

→Littérature

Dans cette rubrique, retrouvez chaque mois des textes littéraires inédits et exclusifs :
Inédit « Jours de colère » par Jean Clair
Inédit « Josef Wende » par Frédéric Mitterrand

→Études, reportages, réflexions

Soyons pragmatiques en Libye ! par Renaud Girard

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

8,25 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes avril 2016”

Fiche technique

Résumé

→ Grand entretien : Michel Onfray persiste et signe
Michel Onfray s’insurge contre le principe d’ingérence : « Si l’on devait se faire le gendarme du monde au nom des droits de l’homme, il y aurait cent pays dans lesquels il faudrait intervenir. [...] Toute guerre faite dans un pays nous transforme de facto en cible pour une riposte : c’est élémentaire mais inaudible ». Terrorisme, islamophobie, antisémitisme : le philosophe commente l’actualité politique et sociale de la France ; il déplore la destruction des valeurs républicaines qui résulte, selon lui, d’un libéralisme forcené pratiqué aussi bien par la gauche que par la droite.

→ Dossier : La France et ses services de renseignement
Le Secret du roi par Lucien Bély
Louis XIV rêve de contrôler l’information et de l’utiliser à son service ; il a le goût du secret. C’est sous le règne de Louis XV que se met en place un véritable réseau d’espions : le « Secret du roi ». L’historien Lucien Bély raconte certaines missions aventureuses.

Regarder la terreur en face par Alain Chouet
Alain Chouet met en garde contre la confusion des termes « terrorisme » et « guerre ». Selon l’ex-patron de la DGSE, les récents attentats ont été commis en France par « les rejetons de notre société » et non par une armée étrangère. Il faut mettre en place une politique de coopération avec les pays musulmans, même les moins fréquentables.

Antiterrorisme, une réorganisation en question par Jean Guisnel
Jean Guisnel analyse les échecs des services de renseignement suite aux attentats de 2015. En cause : la nouvelle nature du terrorisme, les candidats toujours plus nombreux au djihadisme et la mauvaise réorganisation des services en 2008 qui a fortement nui aux connaissances sur le terrain.

Entretien avec Marc Dugain : « L’homme sans secret va émerger de cette civilisation » Marc Dugain place le monde du renseignement au cœur de son œuvre romanesque. L’espionnage de demain sera technologique. Seulement l’évolution du big data inquiète l’écrivain : au nom de la sécurité, notre liberté s’amenuise.

Et aussi Richard Labévière, Sébastien-Yves Laurent, Rémy Kauffer, Jose Manuel Lamarque, Jean-Jacques Cécile, Marin de Viry

→Littérature

Dans cette rubrique, retrouvez chaque mois des textes littéraires inédits et exclusifs :
Inédit « Jours de colère » par Jean Clair
Inédit « Josef Wende » par Frédéric Mitterrand

→Études, reportages, réflexions

Soyons pragmatiques en Libye ! par Renaud Girard

Biographie de Charles Ficat

Jean-Yves Boriaud, professeur de langue et littérature latine à l'université de Nantes, spécialiste de la Rome renaissante, a publié une biographie de Galilée et traduit des grands textes humanistes, dont les Lettres de vieillesse de Pétrarque, et Le Prince et L'art de la Guerre de Machiavel.

Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège.


Rémi Kauffer a derrière lui une quinzaine d’ouvrages dont la plupart ont connu le succès. Il se partage entre Sciences Po et Historia. Rigoureux, intransigeant sur les faits, il est aussi un excellent conteur. Avec cet ouvrage – qui lui a pris plusieurs années –, il se révèle un passeur exceptionnel et, pour tout dire, unique.

© David Balicki, 2008.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire