Votre compte

Revue des Deux Mondes avril 2017


Grand entretien : Jean-Claude Michée. Peuple, people, populismes

Jean-Claude Michéa dénonce l’abandon par la gauche des classes populaires. Le philosophe explique pourquoi le peuple a disparu du champ de vision des élites et des nouvelles catégories sociales privilégiées. Il ne croit pas à la droitisation de la société française mais à sa conversion au libéralisme.

Dossier : De Gaulle, les cent jours qui ont changé la France

→ La France de 1958 : quand la République entrait en agonie par François d’Orcival
François d’Orcival dresse le tableau économique, politique et social de la France avant le retour de De Gaulle au pouvoir en 1958.

→ De Gaulle et les grandes réformes de 1958 par Éric Roussel
Fonctionnement des pouvoirs publics, nouvelle Constitution, plan de redressement économique et financier... : lorsque de Gaulle arrive au pouvoir, il s’attèle immédiatement aux réformes.

→ Entretien avec Valéry Giscard d’Estaing : « La France n’applique plus sa Constitution »
Valéry Giscard d’Estaing était parlementaire en 1958. Il évoque les débuts de la Ve République, l’état de la fonction présidentielle et le train de réformes de son propre septennat.

→ Entretien avec Patrice Gueniffey : « Napoléon et de Gaulle, un même sens du destin »
Selon Patrice Gueniffey, Napoléon et de Gaulle ont réussi à dépasser des clivages pour réconcilier un pays profondément divisé. Légitimes, ces deux grandes figures du roman national ont su l’une et l’autre faire passer des réformes. Néanmoins, leur vision de la société différait.

→ Je me souviens... par Jean-Louis Debré
Jean-Louis Debré se souvient des conversations qu’il a eues avec son père, Michel Debré, sur la Constitution.

→ Les « cent jours » des présidents de la Ve République par Michèle Cotta
Méthode, style, réformes : Michèle Cotta passe en revue les cent premiers jours de tous les présidents de la Ve République.

Et aussi Christine Clerc, Annick Steta, Gérard Larcher, Philippe Bas, Sébastien Lapaque, François Bert.

Littérature

→ Inédit. Agnès Desarthe : « J’ai toujours vécu dans la trahison »
Agnès Desarthe raconte sa rencontre avec le romancier libyen Hisham Matar dont elle a traduit le roman La Terre qui le sépare (Gallimard, 2017).

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

8,25 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes avril 2017”

Fiche technique

Résumé

Grand entretien : Jean-Claude Michée. Peuple, people, populismes

Jean-Claude Michéa dénonce l’abandon par la gauche des classes populaires. Le philosophe explique pourquoi le peuple a disparu du champ de vision des élites et des nouvelles catégories sociales privilégiées. Il ne croit pas à la droitisation de la société française mais à sa conversion au libéralisme.

Dossier : De Gaulle, les cent jours qui ont changé la France

→ La France de 1958 : quand la République entrait en agonie par François d’Orcival
François d’Orcival dresse le tableau économique, politique et social de la France avant le retour de De Gaulle au pouvoir en 1958.

→ De Gaulle et les grandes réformes de 1958 par Éric Roussel
Fonctionnement des pouvoirs publics, nouvelle Constitution, plan de redressement économique et financier... : lorsque de Gaulle arrive au pouvoir, il s’attèle immédiatement aux réformes.

→ Entretien avec Valéry Giscard d’Estaing : « La France n’applique plus sa Constitution »
Valéry Giscard d’Estaing était parlementaire en 1958. Il évoque les débuts de la Ve République, l’état de la fonction présidentielle et le train de réformes de son propre septennat.

→ Entretien avec Patrice Gueniffey : « Napoléon et de Gaulle, un même sens du destin »
Selon Patrice Gueniffey, Napoléon et de Gaulle ont réussi à dépasser des clivages pour réconcilier un pays profondément divisé. Légitimes, ces deux grandes figures du roman national ont su l’une et l’autre faire passer des réformes. Néanmoins, leur vision de la société différait.

→ Je me souviens... par Jean-Louis Debré
Jean-Louis Debré se souvient des conversations qu’il a eues avec son père, Michel Debré, sur la Constitution.

→ Les « cent jours » des présidents de la Ve République par Michèle Cotta
Méthode, style, réformes : Michèle Cotta passe en revue les cent premiers jours de tous les présidents de la Ve République.

Et aussi Christine Clerc, Annick Steta, Gérard Larcher, Philippe Bas, Sébastien Lapaque, François Bert.

Littérature

→ Inédit. Agnès Desarthe : « J’ai toujours vécu dans la trahison »
Agnès Desarthe raconte sa rencontre avec le romancier libyen Hisham Matar dont elle a traduit le roman La Terre qui le sépare (Gallimard, 2017).

Biographie de Laurence Teper

Docteur en droit, licencié ès lettres, Eric Roussel est critique au Figaro littéraire. Il est notamment l'auteur d'une biographie de Georges Pompidou et de Pierre Mendès France qui ont connu un grand succès.

Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège.


Sébastien Lapaque est romancier, essayiste et critique au Figaro littéraire. Auteur de nombreux romans et essais, il a publié Sermon de saint François d’Assise aux oiseaux et aux fusées chez Stock en 2008.

Grand reporter et chroniqueuse, Christine Clerc est l'une des premières lauréates du prestigieux Prix Albert Londres. Elle est l'auteur d'une vingtaine de livres, dont Les de Gaulle, une famille française, Tigres et Tigresses, histoire intimedes couples présidentiels, et De Gaulle-Malraux, une histoire d'amour.

Jean-Pierre Naugrette est né en 1955. Ancien élève de l’École normale supérieure, professeur de littérature anglaise à l’Université de la Sorbonne Nouvelle, membre du comité de rédaction de La Revue des deux mondes, il est essayiste, traducteur, romancier, et grand amateur de football.

Didier Leschi est l'auteur de Misère(s) de l'islam de France, publié en 2017 aux Éditions du Cerf. Il est par ailleurs haut fonctionnaire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire