Votre compte

Revue des Deux Mondes décembre 2015


→ Grand entretien avec Alain Finkielkraut : « Qu’avons-nous fait du 11 janvier? »

Alain Finkielkraut considère le 11 janvier 2015 comme un grand moment d’unité nationale et de division. Pour le philosophe, la France n’est pas coupable envers les enfants de l’immigration. La faute revient au délitement de l’idéal républicain. En ce sens, il ne faut pas réformer mais reconstruire l’école : par elle se transmettent les valeurs de la civilisation française.

Dossier : Image et religion, peut-on représenter le sacré ?

→ « La querelle des images et l’islam » par Malek Chebel

« Pourquoi les musulmans refusent-ils l’image alors que leur Prophète n’en a rien dit, ni en bien ni en mal ? » À partir de cette question, Malek Chebel cherche l’origine de cette haine envers l’image et décrit son évolution au fil des siècles.

→ Entretien avec Alain Besançon. L’image interdite

Alain Besançon explique pourquoi l’interdit de l’image, qui fut d’abord biblique, a été interprété aussi différemment par les juifs, les musulmans et les chrétiens.

→ Et aussi : Sophie Makariou, Gabriel Martinez-Gros, Robert Kopp, Jean-Pierre Naugrette.

Dossier : D’Eichmann à Daesh, comment devient-on bourreau ?

→ « Pourquoi les Allemands ont-ils suivi Hitler ? » par Johann Chapoutot

Loin des explications simplistes, Johann Chapoutot trouve les raisons de l’adhésion allemande dans l’histoire sociale et dans la nature même du message nazi.

→ « Bourreaux et volontaires » par Didier Epelbaum

Nazis, Khmers, Turcs, Hutus : quels sont les points communs idéologiques et sociologiques entre les bourreaux génocidaires ?

→ « Daesh et la stratégie de la sidération » par Alexandre Del Valle

Comment un jeune Français devient-il un criminel djihadiste ?

→ Et aussi : Claude Lanzmann, Boualem Sansal, Eryck de Rubercy, Manuel Carcassonne, Philippe Trétiack.

Rencontre : Tariq Ramadan et Jean-Paul Brighelli. Islam-Occident : le choc des cultures est-il fatal ?

Si, pour Jean-Paul Brighelli, l’Occident a une dette culturelle à l’égard de la pensée arabe, il ne doit rien à l’islam. Pour Tariq Ramadan, en revanche, les racines de l’Occident sont aussi musulmanes.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

3,90 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes décembre 2015”

Fiche technique

Résumé

→ Grand entretien avec Alain Finkielkraut : « Qu’avons-nous fait du 11 janvier? »

Alain Finkielkraut considère le 11 janvier 2015 comme un grand moment d’unité nationale et de division. Pour le philosophe, la France n’est pas coupable envers les enfants de l’immigration. La faute revient au délitement de l’idéal républicain. En ce sens, il ne faut pas réformer mais reconstruire l’école : par elle se transmettent les valeurs de la civilisation française.

Dossier : Image et religion, peut-on représenter le sacré ?

→ « La querelle des images et l’islam » par Malek Chebel

« Pourquoi les musulmans refusent-ils l’image alors que leur Prophète n’en a rien dit, ni en bien ni en mal ? » À partir de cette question, Malek Chebel cherche l’origine de cette haine envers l’image et décrit son évolution au fil des siècles.

→ Entretien avec Alain Besançon. L’image interdite

Alain Besançon explique pourquoi l’interdit de l’image, qui fut d’abord biblique, a été interprété aussi différemment par les juifs, les musulmans et les chrétiens.

→ Et aussi : Sophie Makariou, Gabriel Martinez-Gros, Robert Kopp, Jean-Pierre Naugrette.

Dossier : D’Eichmann à Daesh, comment devient-on bourreau ?

→ « Pourquoi les Allemands ont-ils suivi Hitler ? » par Johann Chapoutot

Loin des explications simplistes, Johann Chapoutot trouve les raisons de l’adhésion allemande dans l’histoire sociale et dans la nature même du message nazi.

→ « Bourreaux et volontaires » par Didier Epelbaum

Nazis, Khmers, Turcs, Hutus : quels sont les points communs idéologiques et sociologiques entre les bourreaux génocidaires ?

→ « Daesh et la stratégie de la sidération » par Alexandre Del Valle

Comment un jeune Français devient-il un criminel djihadiste ?

→ Et aussi : Claude Lanzmann, Boualem Sansal, Eryck de Rubercy, Manuel Carcassonne, Philippe Trétiack.

Rencontre : Tariq Ramadan et Jean-Paul Brighelli. Islam-Occident : le choc des cultures est-il fatal ?

Si, pour Jean-Paul Brighelli, l’Occident a une dette culturelle à l’égard de la pensée arabe, il ne doit rien à l’islam. Pour Tariq Ramadan, en revanche, les racines de l’Occident sont aussi musulmanes.

Biographie de Manuel Carcassonne

Ayant obtenu successivement un doctorat en psychopathologie, en psychanalyse, en ethnologie et en sciences politiques, Malek Chebel a donné des conférences en Europe, en Afrique du Nord et en Amérique. Il a publié un grand nombres d'ouvrages de réflexion sur l'islam, sa culture, son histoire, ainsi qu'une nouvelle traduction du Coran.

Patrick Kéchichian est né à Paris en 1951. Il est journaliste, critique littéraire et écrivain.

Nous protégeons les animaux, Daesh égorge des hommes. On pourrait penser que nous vivons sur des planètes différentes... Il n’en est rien. La violence de l’État Islamique se nourrit de notre désarmement, elle est l’envers des progrès pacifiants de la civilisation. Le djihadisme incarne la puissance d’une idéologie religieuse qui nous méprise et nous insulte. C’est là notre vraie blessure : l’histoire est peut-être en train de changer de camp, à notre détriment. Notre pacification sourcilleuse abandonne au djihadisme l’immense fascination de la violence collective.

Richard Millet est écrivain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard).

Maître de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS). En 2007-2008, il était membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, et de la Commission du Livre blanc sur la politique étrangère et européenne. Il a été Chargé de mission auprès du directeur des affaires stratégiques du Ministère de la défense (1993-2001).

Didier Epelbaum est historien. Il a consacré de nombreux travaux à la « solution nale » et à ses bourreaux, notamment Aloïs Brunner. La haine irréductible (Calmann-Lévy, 1990), et Obéir. Les déshonneurs du capitaine Vieux, Drancy 1941-1944 (Stock, 2009).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire