Votre compte

Revue des Deux Mondes février 2014


On serait bien tenté, parfois, d’illustrer le Livre de l’Ecclésiaste par des gravures de mode. « Rien de nouveau sous le soleil », dit l’Écriture, et Andy Warhol de répondre : « Tout le monde est célèbre quinze minutes. » Mais même la célébrité warholienne a fait son temps. Quinze minutes sont une éternité. Désormais, il faut compter en atomes de secondes et encore, c’est trop long : nous n’avons pas le temps d’attendre un milliardième de seconde. Rien de plus complices, en un sens, que l’éphémère et l’éternel. La paillette traverse les âges ; l’immémorial se mire dans la glace en se disant : « Je sors ce soir, à plus tard les rides de la sagesse. » Se demander quel est le sens de la mode, comme le fait la Revue des Deux Mondes de ce mois-ci, n’est pas un aveu de misanthropie, comme s’il fallait s’accoutrer à la manière du despote nord-coréen, comme s’il fallait dénoncer à la façon du pasteur puritain, les effets, les frous-frous et tutti quanti...

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

8,25 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes février 2014”

Fiche technique

Résumé

On serait bien tenté, parfois, d’illustrer le Livre de l’Ecclésiaste par des gravures de mode. « Rien de nouveau sous le soleil », dit l’Écriture, et Andy Warhol de répondre : « Tout le monde est célèbre quinze minutes. » Mais même la célébrité warholienne a fait son temps. Quinze minutes sont une éternité. Désormais, il faut compter en atomes de secondes et encore, c’est trop long : nous n’avons pas le temps d’attendre un milliardième de seconde. Rien de plus complices, en un sens, que l’éphémère et l’éternel. La paillette traverse les âges ; l’immémorial se mire dans la glace en se disant : « Je sors ce soir, à plus tard les rides de la sagesse. » Se demander quel est le sens de la mode, comme le fait la Revue des Deux Mondes de ce mois-ci, n’est pas un aveu de misanthropie, comme s’il fallait s’accoutrer à la manière du despote nord-coréen, comme s’il fallait dénoncer à la façon du pasteur puritain, les effets, les frous-frous et tutti quanti...

Biographie de Michel Crépu

Michel Crépu, directeur de la Revue des deux Mondes, essayiste, est l'auteur, entre autres du Tombeau de Bossuet (Grasset, 1997, Prix Fémina de l'essai et grand prix de la critique de l'Académie française), La confusion des lettres (Grasset, 1999), et un roman, Quartier général (Grasset, 2004).

Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman.

Gérald Bronner est professeur de sociologie à l'université de Paris-Diderot, membre de l’Académie des technologies et de l’Académie nationale de médecine. Il travaille sur les croyances collectives, les erreurs de raisonnement et leurs conséquences sociales. Il a publié plusieurs ouvrages sur ces questions dont L'empire des croyances (PUF) couronné d'un prix par l'Académie des Sciences Morales et Politiques, La démocratie des crédules pour lequel il a reçu de nombreux prix. Dernier ouvrage, co-écrit avec Etienne Géhin, Le danger sociologique (Puf, 2017). Il est éditorialiste au Point, chroniqueur dans Pour la science, le Nouveau Magazine Littéraire, l’émission 28 minutes sur Arte et I24news.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire