Votre compte

Revue des Deux Mondes février mars 2019


Événement – La terre, l’amour, le Christ : Michel Houellebecq monte au front
→ Michel Houellebecq au temps du désespoir par Sébastien Lapaque
Si Michel Houellebecq est considéré comme un écrivain de la décadence, il ne cède jamais au déclinisme, affirme Sébastien Lapaque : son œuvre en explore les différentes facettes pour mieux s’en délivrer.

→ Lettre à Michel Houellebecq à propos de Sérotonine par Marin de Viry
Marin de Viry analyse deux personnages du dernier roman de Michel Houellebecq en proie à l’enfermement et à la destruction. Selon lui, le narrateur se détourne sans cesse de l’amour, la seule valeur salvatrice.

→ Le mariage de Michel H. et Lysis Q. par Marin de Viry
Dans une fiction désopilante, Marin de Viry raconte les noces d’un Michel Houellebecq heureux.

Dossier – Sommes-nous décadents ?
→ Une parabole : la décadence romaine par Xavier Darcos
Depuis son avènement en 410, la chute de Rome alimente notre réflexion sur la décadence des civilisations. Xavier Darcos revient sur les causes avancées au fil du temps : chaque époque forge une explication en fonction de ses préoccupations.

→ Éternelle décadence par Michel Winock
L’idée de décadence traverse les siècles avec plus ou moins d’intensité. Michel Winock relève les nombreux points de convergence entre notre société et celle des années 1880.

→ Décadence et modernité par Robert Kopp
La décadence et la modernité n’ont pas toujours été des notions contradictoires, prouve Robert Kopp en relisant Baudelaire.

→ L’Europe tétanisée face à l’hégémonisme américain par Renaud Girard
Les relations entre l’Europe et les États-Unis sont passées de l’alliance à la sujétion, soutient Renaud Girard. Le géopoliticien explique comment et pourquoi nous en sommes arrivés là. Il propose quelques pistes pour sortir de ce déséquilibre.

Et aussi Lucien d’Azay, Jérôme Besnard et Kévin Boucaud-Victoire

Littérature
→ Inédit. « Je suis le faussaire de mon passé » par Nina Bouraoui
Née en France, Nina Bouraoui a grandi à Alger. L’auteure de Tous les hommes désirent naturellement savoir (JC Lattès, 2018) raconte son exil sentimental et romantique.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

15,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes février mars 2019”

Fiche technique

Résumé

Événement – La terre, l’amour, le Christ : Michel Houellebecq monte au front
→ Michel Houellebecq au temps du désespoir par Sébastien Lapaque
Si Michel Houellebecq est considéré comme un écrivain de la décadence, il ne cède jamais au déclinisme, affirme Sébastien Lapaque : son œuvre en explore les différentes facettes pour mieux s’en délivrer.

→ Lettre à Michel Houellebecq à propos de Sérotonine par Marin de Viry
Marin de Viry analyse deux personnages du dernier roman de Michel Houellebecq en proie à l’enfermement et à la destruction. Selon lui, le narrateur se détourne sans cesse de l’amour, la seule valeur salvatrice.

→ Le mariage de Michel H. et Lysis Q. par Marin de Viry
Dans une fiction désopilante, Marin de Viry raconte les noces d’un Michel Houellebecq heureux.

Dossier – Sommes-nous décadents ?
→ Une parabole : la décadence romaine par Xavier Darcos
Depuis son avènement en 410, la chute de Rome alimente notre réflexion sur la décadence des civilisations. Xavier Darcos revient sur les causes avancées au fil du temps : chaque époque forge une explication en fonction de ses préoccupations.

→ Éternelle décadence par Michel Winock
L’idée de décadence traverse les siècles avec plus ou moins d’intensité. Michel Winock relève les nombreux points de convergence entre notre société et celle des années 1880.

→ Décadence et modernité par Robert Kopp
La décadence et la modernité n’ont pas toujours été des notions contradictoires, prouve Robert Kopp en relisant Baudelaire.

→ L’Europe tétanisée face à l’hégémonisme américain par Renaud Girard
Les relations entre l’Europe et les États-Unis sont passées de l’alliance à la sujétion, soutient Renaud Girard. Le géopoliticien explique comment et pourquoi nous en sommes arrivés là. Il propose quelques pistes pour sortir de ce déséquilibre.

Et aussi Lucien d’Azay, Jérôme Besnard et Kévin Boucaud-Victoire

Littérature
→ Inédit. « Je suis le faussaire de mon passé » par Nina Bouraoui
Née en France, Nina Bouraoui a grandi à Alger. L’auteure de Tous les hommes désirent naturellement savoir (JC Lattès, 2018) raconte son exil sentimental et romantique.

Biographie de Jean-Luc Macia

Richard Millet est écrivain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard).

Patrick Kéchichian est né à Paris en 1951. Il est journaliste, critique littéraire et écrivain.

Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman.

Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège.


Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire