Votre compte

Revue des Deux Mondes novembre 2017


Dossier : Faut-il supprimer le roman national ?
→ Entretien avec Pierre Nora : « L’histoire de la France a été le nerf de l’unité nationale »
Depuis les années 60, l’enseignement de l’histoire suscite des controverses. L’approche chronologique est stigmatisée ; à l’histoire, on préfère la mémoire. Pierre Nora rappelle l’enjeu des polémiques et met en garde contre l’instrumentalisation de l’histoire.

→ Les trois grands récits qui ont forgé notre passé par Patrice Gueniffey
Mythe troyen de la France, mythe romain puis mythe des droits de l’homme et de la raison : tels sont, pour Patrice Gueniffey, les trois récits qui ont bâti notre passé.

→ Entretien avec Patrick Boucheron : « L’histoire est diverse, plurielle et complexe »
La parution de l’Histoire mondiale de la France (Seuil, janvier 2017) a déclenché les plus vifs éloges comme les plus sévères critiques. Patrick Boucheron revient sur le projet de cet ouvrage et sur sa réception.

→ Au-delà de l’écume médiatique par Olivier Grenouilleau
Olivier Grenouilleau analyse le rôle de l’histoire à l’école et s’intéresse aux manières de faire évoluer son enseignement.

→ Éduquer l’enfant à l’exigence citoyenne et républicaine par Fatiha Boudjahlat
Enseignante d’histoire dans un collège classé en zone prioritaire, Fatiha Boudjahlat loue l’école de la République pour ses vertus émancipatrices ; son témoignage dénonce l’idéologie des indigénistes qui enferme les esprits dans un discours ethno-religieux.

→ Noblesse de l’histoire grand public par Fabrice d’Almeida
Fabrice d’Almeida défend l’histoire grand public portée par des Stéphane Bern, Franck Ferrand, Thomas Snegaroff... Le succès de leurs émissions reflète la passion des Français pour l’histoire.

Littérature
→ Inédit. François-Henri Dérérable : « J’ai passé mon été à nager et à lire »
L’auteur d’Un certain M. Piekielny (Gallimard) raconte comment, grâce à Flaubert, il comprit pourquoi il écrivait. Études, reportages, réflexions

→ Venezuela : le piège de l’« excrément du diable » par Annick Steta
Annick Steta explique comment le Venezula, qui détient les réserves de pétrole les plus importantes au monde, s’enfonce dans une crise politique et économique.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

8,25 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Revue des Deux Mondes novembre 2017”

Fiche technique

Résumé

Dossier : Faut-il supprimer le roman national ?
→ Entretien avec Pierre Nora : « L’histoire de la France a été le nerf de l’unité nationale »
Depuis les années 60, l’enseignement de l’histoire suscite des controverses. L’approche chronologique est stigmatisée ; à l’histoire, on préfère la mémoire. Pierre Nora rappelle l’enjeu des polémiques et met en garde contre l’instrumentalisation de l’histoire.

→ Les trois grands récits qui ont forgé notre passé par Patrice Gueniffey
Mythe troyen de la France, mythe romain puis mythe des droits de l’homme et de la raison : tels sont, pour Patrice Gueniffey, les trois récits qui ont bâti notre passé.

→ Entretien avec Patrick Boucheron : « L’histoire est diverse, plurielle et complexe »
La parution de l’Histoire mondiale de la France (Seuil, janvier 2017) a déclenché les plus vifs éloges comme les plus sévères critiques. Patrick Boucheron revient sur le projet de cet ouvrage et sur sa réception.

→ Au-delà de l’écume médiatique par Olivier Grenouilleau
Olivier Grenouilleau analyse le rôle de l’histoire à l’école et s’intéresse aux manières de faire évoluer son enseignement.

→ Éduquer l’enfant à l’exigence citoyenne et républicaine par Fatiha Boudjahlat
Enseignante d’histoire dans un collège classé en zone prioritaire, Fatiha Boudjahlat loue l’école de la République pour ses vertus émancipatrices ; son témoignage dénonce l’idéologie des indigénistes qui enferme les esprits dans un discours ethno-religieux.

→ Noblesse de l’histoire grand public par Fabrice d’Almeida
Fabrice d’Almeida défend l’histoire grand public portée par des Stéphane Bern, Franck Ferrand, Thomas Snegaroff... Le succès de leurs émissions reflète la passion des Français pour l’histoire.

Littérature
→ Inédit. François-Henri Dérérable : « J’ai passé mon été à nager et à lire »
L’auteur d’Un certain M. Piekielny (Gallimard) raconte comment, grâce à Flaubert, il comprit pourquoi il écrivait. Études, reportages, réflexions

→ Venezuela : le piège de l’« excrément du diable » par Annick Steta
Annick Steta explique comment le Venezula, qui détient les réserves de pétrole les plus importantes au monde, s’enfonce dans une crise politique et économique.

Biographie de Jean-Luc Macia

Richard Millet est écrivain. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, en 2014, Le Corps politique de Gérard Depardieu (Pierre-Guillaume de Roux) et Sibelius, Les Cygnes et le Silence (Gallimard).

Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'Université Paris IV-Sorbonne, Michel Delon est un spécialiste du siècle des Lumières (en particulier de l'histoire des idées et de la littérature libertine) qu'il a décrit pendant des années dans Le Magazine Littéraire et continue de décrire dans diverses autres revues.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur cette époque, dont L'invention du boudoir, et l'éditeur, notamment, du Dictionnaire européen des Lumières (1997), des OEuvres de Sade et des Contes et romans de Diderot dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Il a publié chez Albin Michel Le Principe de la délicatesse (2011) et Diderot, cul par-dessus tête (2013), pour lequel il a reçu le Prix littéraire Paris-Liège.


Frédéric Verger est né en 1959. Il enseigne le français dans un lycée de la banlieue parisienne. Arden est son premier roman.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire