Votre compte

Rhétorique


Edition enrichie (Introduction, notes, dossier, chronologie et bibliographie)

Avec les sophistes, le Logos se trouve coupé de toute relation avec l’Etre transcendant, il devient simplement le discours manié efficacement par l’individu habile et fort pour rendre convaincantes les  opinions qu’il a intérêt à inculquer à ceux qu’il veut manipuler à sa guise. De là naît la rhétorique qui fait du verbe un instrument au  service de la passion de l’individu ; elle enseigne à manier le discours de façon efficace sans poser le problème de la sincérité ou de la valeur de ce qui est dit.Jean Brun.

Probablement rédigée entre 329 et 323 av. J.-C., la Rhétorique fait partie des textes que l’enseignant Aristote destinait aux étudiants. Rompant avec les traditions de son temps, qui multipliaient les manuels de rhétorique où chacun était censé apprendre l’art de séduire les esprits, le philosophe entend montrer que la maîtrise des techniques du discours peut aussi devenir le moyen, non seulement de favoriser la justice ou de défendre la morale, mais encore d’aider au développement du savoir.
La Rhétorique est l’un des écrits essentiels de la philosophie occidentale.

Présentation de Michel Meyer.

Commentaires de Benoît Timmermans.

Révision de la traduction effectuée par Patricia Vanhemelryck.

 

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Version papier

12,10 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rhétorique”

Fiche technique

Résumé

Edition enrichie (Introduction, notes, dossier, chronologie et bibliographie)

Avec les sophistes, le Logos se trouve coupé de toute relation avec l’Etre transcendant, il devient simplement le discours manié efficacement par l’individu habile et fort pour rendre convaincantes les  opinions qu’il a intérêt à inculquer à ceux qu’il veut manipuler à sa guise. De là naît la rhétorique qui fait du verbe un instrument au  service de la passion de l’individu ; elle enseigne à manier le discours de façon efficace sans poser le problème de la sincérité ou de la valeur de ce qui est dit.Jean Brun.

Probablement rédigée entre 329 et 323 av. J.-C., la Rhétorique fait partie des textes que l’enseignant Aristote destinait aux étudiants. Rompant avec les traditions de son temps, qui multipliaient les manuels de rhétorique où chacun était censé apprendre l’art de séduire les esprits, le philosophe entend montrer que la maîtrise des techniques du discours peut aussi devenir le moyen, non seulement de favoriser la justice ou de défendre la morale, mais encore d’aider au développement du savoir.
La Rhétorique est l’un des écrits essentiels de la philosophie occidentale.

Présentation de Michel Meyer.

Commentaires de Benoît Timmermans.

Révision de la traduction effectuée par Patricia Vanhemelryck.

 

Biographie d’Aristote

Après la mort prématurée de son père médecin, Aristote intègre l'académie de Platon. A la mort du philosophe, il apprend les subtilités de l'art politique aux côtés du tyran Hermias d'Atarnée. En 343, l'élève Aristote, appelé par Philippe roi de macédoine, devient précepteur et responsable de l'éducation du jeune Alexandre le Grand. A son retour à Athènes, il fonde sa propre école, le Lycée, où il enseigne pendant treize ans. Mais sa réputation de partisan de la Macédoine l'oblige, à la mort d'Alexandre, à quitter Athènes et à se réfugier dans une propriété héritée de sa mère, à Chalcis, où il meurt à l'âge de soixante trois ans. Son oeuvre est considérable et touche l'ensemble des domaines de la connaissance. Il oppose à la méthode platonicienne du dialogue et au concept de monde des idées, un empirisme moins élitiste qui réhabilite les données de l'expérience. Elaborant dans 'L' organon' le principe de déduction sous la forme du syllogisme, il travaille sur la signification de l'être en tant qu'être et établit les fondements de la théologie dans 'La métaphysique', qui restera un ouvrage de référence pour la pensée médiévale juive, chrétienne et musulmane. La cosmologie, la biologie et l'observation de la nature seront les thèmes de plusieurs traités. Le philosophe ne négligera pas pour autant la politique et la morale, où, développant une conception finaliste de l'essence de la cité, il se prononcera pour la recherche d'un bien suprême menant à la vertu : le Bonheur.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire