Votre compte

Rue des Quatre-Vents, San Telmo


À travers les œuvres de Mario Benedetti, Juan Gelman, Tununa Mercado, Juan José Saer et d’autres, l’essayiste et traducteur Nicolas Goyer entrecroise deux questions, celle des migrations et celle de la traduction. C’est le désir des langues, écrit-il, qui l’a entraîné à vouloir saisir de l’intérieur l’histoire de l’Amérique latine contemporaine, la fracture due aux dictatures, la reconfiguration des relations humaines et du temps qui passe. Il lui fallait mieux comprendre l’historicité argentine-uruguayenne affectée par la terreur d’État implantée et entretenue par les militaires pendant près de dix ans et qui a persisté sous le manteau les années suivant leur retrait : trauma collectif, déni, silence. Il devait aller écouter cette langue.

Ce livre est classé dans les catégories :

17,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rue des Quatre-Vents, San Telmo”

Fiche technique

Résumé

À travers les œuvres de Mario Benedetti, Juan Gelman, Tununa Mercado, Juan José Saer et d’autres, l’essayiste et traducteur Nicolas Goyer entrecroise deux questions, celle des migrations et celle de la traduction. C’est le désir des langues, écrit-il, qui l’a entraîné à vouloir saisir de l’intérieur l’histoire de l’Amérique latine contemporaine, la fracture due aux dictatures, la reconfiguration des relations humaines et du temps qui passe. Il lui fallait mieux comprendre l’historicité argentine-uruguayenne affectée par la terreur d’État implantée et entretenue par les militaires pendant près de dix ans et qui a persisté sous le manteau les années suivant leur retrait : trauma collectif, déni, silence. Il devait aller écouter cette langue.

Biographie de Nicolas Goyer

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire