Votre compte

Schéma, schèmes et activités mnémoniques


Les recherches sur la mémoire sont aujourd’hui guidées par les hypothèses relatives aux processus d’organisation. Ces hypothèses proviennent parfois d’horizons théoriques fort éloignés mais qu’il est intéressant de comparer. Dans cette perspective l’ouvrage d’Alain Moreau est doublement original :il rapproche les conceptions de l’américain Tulving et celles de Piaget et Inhelder, en dégage les traits communs et montre, avec un exemple précis, qu’il est possible d’enrichir nos connaissances en élaborant une problématique à la croisée de ces courants de pensée, tout en utilisant de la manière la plus stricte la méthode expérimentale. Sous l’angle des rapprochements théoriques, l’auteur souligne deux points de convergence. Le premier est la correspondance entre la distinction piagétienne « mémoire au sens strict - mémoire au sens large » et celle de Tulving, « mémoire épisodique - mémoire sémantique ». Le deuxième réside dans la manière de concevoir la mémorisation et l’évocation : aussi bien l’hypothèse de la subordination de la mémoire aux schèmes de l’intelligence que l’hypothèse de Tulving de la spécificité de l’encodage, affirment que l’« engrammation » et le « recouvrement » des informations sont, dans une large mesure, sous l’influence directe d’activités d’organisation qui sélectionnent, traitent et encodent les données à retenir.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Schéma, schèmes et activités mnémoniques”

Fiche technique

Résumé

Les recherches sur la mémoire sont aujourd’hui guidées par les hypothèses relatives aux processus d’organisation. Ces hypothèses proviennent parfois d’horizons théoriques fort éloignés mais qu’il est intéressant de comparer. Dans cette perspective l’ouvrage d’Alain Moreau est doublement original :il rapproche les conceptions de l’américain Tulving et celles de Piaget et Inhelder, en dégage les traits communs et montre, avec un exemple précis, qu’il est possible d’enrichir nos connaissances en élaborant une problématique à la croisée de ces courants de pensée, tout en utilisant de la manière la plus stricte la méthode expérimentale. Sous l’angle des rapprochements théoriques, l’auteur souligne deux points de convergence. Le premier est la correspondance entre la distinction piagétienne « mémoire au sens strict - mémoire au sens large » et celle de Tulving, « mémoire épisodique - mémoire sémantique ». Le deuxième réside dans la manière de concevoir la mémorisation et l’évocation : aussi bien l’hypothèse de la subordination de la mémoire aux schèmes de l’intelligence que l’hypothèse de Tulving de la spécificité de l’encodage, affirment que l’« engrammation » et le « recouvrement » des informations sont, dans une large mesure, sous l’influence directe d’activités d’organisation qui sélectionnent, traitent et encodent les données à retenir.

Biographie d’Alain Moreau

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire