Votre compte

Senghor et la terre


Héritier de rites immémoriaux, un poète chante l’Afrique au rythme des tam-tam, la pulsation même de la terre africaine. C’est sous tous ses aspects que Léopold Sédar Senghor célèbre cette terre maternelle : brousse, désert ou savane, il y reconnaît sans cesse la Mère ou bien l’Aimée, il en évoque les parfums et la faune dans une langue inouïe. Dans le destin de Senghor, la France tient une place privilégiée et nous entendons alors le poète combattant chanter cette autre terre rougie par le sang de ses frères sénégalais qui moururent en se souvenant des palabres du village et des « verts pâturages atlantidiens ». Mais ce héraut noir de la francophonie est aussi l’un des plus convaincus annonciateurs de la civilisation de l’universel, réunissant « les blancs et les noirs, tous les fils de la même Terre mère », dans une fraternité mondiale.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Version papier

16,57 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Senghor et la terre”

Fiche technique

Résumé

Héritier de rites immémoriaux, un poète chante l’Afrique au rythme des tam-tam, la pulsation même de la terre africaine. C’est sous tous ses aspects que Léopold Sédar Senghor célèbre cette terre maternelle : brousse, désert ou savane, il y reconnaît sans cesse la Mère ou bien l’Aimée, il en évoque les parfums et la faune dans une langue inouïe. Dans le destin de Senghor, la France tient une place privilégiée et nous entendons alors le poète combattant chanter cette autre terre rougie par le sang de ses frères sénégalais qui moururent en se souvenant des palabres du village et des « verts pâturages atlantidiens ». Mais ce héraut noir de la francophonie est aussi l’un des plus convaincus annonciateurs de la civilisation de l’universel, réunissant « les blancs et les noirs, tous les fils de la même Terre mère », dans une fraternité mondiale.

Biographie de François de Saint-Chéron

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire