Votre compte

Séquences : la revue de cinéma. No. 298, Septembre 2015


Après le très remarqué Prisoners (2013), Denis Villeneuve réalise un deuxième film sous le sceau made in USA, Sicario, mais sans esbroufe, sans parti pris, avec une élégance sans pareille, endossant son métier de cinéaste avec un sens inné du professionnalisme. Séquences, avec un esprit d’observation aiguisé, l’œil juste et une vision cinéphilique cartésienne, analyse ce film aux allures de western moderne sur fond d’espaces dénudés, qui, au-delà de leurs silences inquiétants et de leur luminosité aveuglante, cachent des intentions et des lendemains crépusculaires. Ailleurs dans la revue, les films québécois Guibord s’en va-t-en guerre, Le bruit des arbres et le Journal d’un vieil homme s’insèrent dans la section critique, entre autres, et la cinquième partie soulignant les 60 ans de la revue s’intéresse aux années 1995-2004.
3,53 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Séquences : la revue de cinéma. No. 298, Septembre 2015”

Fiche technique

Résumé

Après le très remarqué Prisoners (2013), Denis Villeneuve réalise un deuxième film sous le sceau made in USA, Sicario, mais sans esbroufe, sans parti pris, avec une élégance sans pareille, endossant son métier de cinéaste avec un sens inné du professionnalisme. Séquences, avec un esprit d’observation aiguisé, l’œil juste et une vision cinéphilique cartésienne, analyse ce film aux allures de western moderne sur fond d’espaces dénudés, qui, au-delà de leurs silences inquiétants et de leur luminosité aveuglante, cachent des intentions et des lendemains crépusculaires. Ailleurs dans la revue, les films québécois Guibord s’en va-t-en guerre, Le bruit des arbres et le Journal d’un vieil homme s’insèrent dans la section critique, entre autres, et la cinquième partie soulignant les 60 ans de la revue s’intéresse aux années 1995-2004.

Biographie de Élie Castiel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire