Votre compte

Séquences : la revue de cinéma. No. 309, Août 2017


Dans son édition de juillet-août, l’équipe de Séquences manifeste son désir d’élargir son mandat en se renommant « revue des cinémas pluriels ». Pluriel, car les cinémas sont de genre, de thème, et d’origine multiple. Sans délaisser les films d’auteur, Séquences souhaite porter son regard vers un cinéma plus grand public, vers des thèmes intemporels, d’hier et d’aujourd’hui, sans toutefois tomber dans le simplisme. Par ailleurs, le film en couverture de ce numéro, Et au pire, on se mariera, adapté du roman éponyme de Sophie Bienvenue, est au cœur de l’entretien de Julie Vaillancourt avec la réalisatrice Léa Pool tandis qu’Élie Castiel en fait la critique. Découvrez notamment les films Rue de la Victoire, premier documentaire de Frédérique Cournoyer-Lessard, A Quiet Passion de Terence Davies, Après la tempête de Kore Eda, Poesia sin fin de Alejandro Jodorowsky et Song to song de Terrence Malick.
3,53 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Séquences : la revue de cinéma. No. 309, Août 2017”

Fiche technique

Résumé

Dans son édition de juillet-août, l’équipe de Séquences manifeste son désir d’élargir son mandat en se renommant « revue des cinémas pluriels ». Pluriel, car les cinémas sont de genre, de thème, et d’origine multiple. Sans délaisser les films d’auteur, Séquences souhaite porter son regard vers un cinéma plus grand public, vers des thèmes intemporels, d’hier et d’aujourd’hui, sans toutefois tomber dans le simplisme. Par ailleurs, le film en couverture de ce numéro, Et au pire, on se mariera, adapté du roman éponyme de Sophie Bienvenue, est au cœur de l’entretien de Julie Vaillancourt avec la réalisatrice Léa Pool tandis qu’Élie Castiel en fait la critique. Découvrez notamment les films Rue de la Victoire, premier documentaire de Frédérique Cournoyer-Lessard, A Quiet Passion de Terence Davies, Après la tempête de Kore Eda, Poesia sin fin de Alejandro Jodorowsky et Song to song de Terrence Malick.

Biographie de Élie Castiel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire