Votre compte

Sherpas, fils de l'Everest


«Conscients de la manne financière que représente "leur" Everest pour l’économie nationale comme pour les opérateurs étrangers, ces "sherpas du nouveau millénaire" refusent désormais d’être traités en simples auxiliaires suiveurs qui risquent leur vie pour bien la gagner.» Le 18 avril 2014 sur le versant népalais de l’Everest, une avalanche tuait seize sherpas qui préparaient la voie pour leurs riches clients amateurs de sensations fortes. C’était la première fois depuis sa conquête en 1953 que le Toit du monde tuait autant d’hommes – tous népalais – en une seule journée. Cet accident – et le mouvement de revendication sans précédent qui l’a suivi – a jeté une lumière crue sur les divergences d’intérêts entre ces montagnards locaux qui risquent leur vie pour mieux la gagner, un État népalais dépassé, et des étrangers consommateurs d’exploits. Sherpas, fils de l’Everest, rédigé après une enquête et des dizaines d’interviews, témoigne de l’évolution des mentalités des porteurs d’altitude, ces montagnards aux capacités physiques hors norme sans qui l’industrie de l’alpinisme et du trekking népalais n’existerait pas.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Sherpas, fils de l'Everest”

Fiche technique

Résumé

«Conscients de la manne financière que représente "leur" Everest pour l’économie nationale comme pour les opérateurs étrangers, ces "sherpas du nouveau millénaire" refusent désormais d’être traités en simples auxiliaires suiveurs qui risquent leur vie pour bien la gagner.» Le 18 avril 2014 sur le versant népalais de l’Everest, une avalanche tuait seize sherpas qui préparaient la voie pour leurs riches clients amateurs de sensations fortes. C’était la première fois depuis sa conquête en 1953 que le Toit du monde tuait autant d’hommes – tous népalais – en une seule journée. Cet accident – et le mouvement de revendication sans précédent qui l’a suivi – a jeté une lumière crue sur les divergences d’intérêts entre ces montagnards locaux qui risquent leur vie pour mieux la gagner, un État népalais dépassé, et des étrangers consommateurs d’exploits. Sherpas, fils de l’Everest, rédigé après une enquête et des dizaines d’interviews, témoigne de l’évolution des mentalités des porteurs d’altitude, ces montagnards aux capacités physiques hors norme sans qui l’industrie de l’alpinisme et du trekking népalais n’existerait pas.

Biographie de Patricia Jolly

Patricia Jolly est reporter au Monde depuis 1995 et spécialiste de la montagne. Laurence Shakya est traductrice-interprète diplômée de l'INALCO en langue népali et installée à Katmandou depuis trente ans.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire