Votre compte

Shirley I


C’est un tableau de mœurs, surtout du monde de la manufacture en crise sociale, mais où les vicaires (curates) anglicans jouent aussi un rôle et sont peints avec ironie et humour. Extrait : Les vicaires, pendant ce temps, buvaient à petits coups leur vin, liqueur d'un cru médiocre et modérément estimée. M. Malone eût certainement préféré du whisky ; mais M. Donne, qui était Anglais, ne tenait pas à ce breuvage. En buvant, ils argumentaient non sur la politique, ni sur la philosophie ou la littérature ; ces questions étaient alors, comme toujours, sans intérêt pour eux ; pas même sur la théologie pratique ou doctrinale ; mais sur des points insignifiants de discipline ecclésiastique, frivolités et bagatelles pour tout le monde, excepté pour eux.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Shirley I”

Fiche technique

  • Auteur : Charlotte Brontë
  • Éditeur : Bibebook
  • Date de parution : 07/06/13
  • EAN : 9782824712826
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

C’est un tableau de mœurs, surtout du monde de la manufacture en crise sociale, mais où les vicaires (curates) anglicans jouent aussi un rôle et sont peints avec ironie et humour. Extrait : Les vicaires, pendant ce temps, buvaient à petits coups leur vin, liqueur d'un cru médiocre et modérément estimée. M. Malone eût certainement préféré du whisky ; mais M. Donne, qui était Anglais, ne tenait pas à ce breuvage. En buvant, ils argumentaient non sur la politique, ni sur la philosophie ou la littérature ; ces questions étaient alors, comme toujours, sans intérêt pour eux ; pas même sur la théologie pratique ou doctrinale ; mais sur des points insignifiants de discipline ecclésiastique, frivolités et bagatelles pour tout le monde, excepté pour eux.

Biographie de Charlotte Brontë

Troisième fille d'un pasteur anglican, Charlotte Brontë est née en 1816 à Haworth. À 10 ans, retirée de l'école religieuse où deux de ses sœurs ont contracté la tuberculose, qui leur sera fatale, elle commence à écrire, concevant avec son frère et ses sœurs un univers de fantaisie. À 19 ans, elle devient gouvernante et commence à rédiger Le professeur, qu'enrichira son séjour dans une pension de jeunes filles en Belgique, en 1842.
Son projet de créer une école avec ses sœurs n'aboutira pas, mais en 1846, sous le pseudonyme de Bell, paraît leur premier recueil. Nourri de tant d'expériences, Jane Eyre trouve un éditeur en 1847 et connaît un vif succès. Trollope, George Eliot, Thackeray ne cachent pas leur admiration. Deux romans suivront, Shirley en 1849 et Villette en 1853.
Mariée en 1854, elle meurt de maladie en 1855.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire