Votre compte

Solaris 205


LES FICTIONS : « Le Contrat Antonov-201 » de Feldrik Rivat ; « L'Orthographe de la crique » de Julien Chauffour ; « La Force des Huit » de Hugues Lictevout ; « Ici ou là-bas » de Jérémie Bourdages-Duclot ; « Les Réalités aléatoires » de Samuel Lapierre ; « Mises à jour » d'Enola Deil. L'ARTICLE : « Omni : l'étrange et scandaleuse histoire d'une revue » de Mario Tessier. LES CHRONIQUES : « Les Littéranautes » ; « Lectures ».

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Version papier

11,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Solaris 205”

Fiche technique

Résumé

LES FICTIONS : « Le Contrat Antonov-201 » de Feldrik Rivat ; « L'Orthographe de la crique » de Julien Chauffour ; « La Force des Huit » de Hugues Lictevout ; « Ici ou là-bas » de Jérémie Bourdages-Duclot ; « Les Réalités aléatoires » de Samuel Lapierre ; « Mises à jour » d'Enola Deil. L'ARTICLE : « Omni : l'étrange et scandaleuse histoire d'une revue » de Mario Tessier. LES CHRONIQUES : « Les Littéranautes » ; « Lectures ».

Biographie de Feldrik Rivat

Feldrik Rivat est né en 1978 dans les Alpes françaises. Préhistorien de formation, il exerce pendant plusieurs années le métier d’archéologue dans le secteur préventif, ainsi que celui d’illustrateur naturaliste pour les réserves et autres parcs naturels, avant de se consacrer complètement à l’écriture. L’auteur a publié six romans aux éditions de l’Homme Sans Nom. Une trilogie de fantasy épique, Les Kerns de l’oubli (2013-2014), un polar fantastique en deux volets, La 25e Heure (2015) et Le Chrysanthème noir (2016), et, enfin, le très rétrofuturiste Paris-Capitale (2017). Le prix Joël-Champetier est sa première distinction. Née en Bretagne, terre de légendes, en 1986, Enola Deil arrive au Québec en 1995. De lectures en écritures, de poèmes en contes, elle achève son premier texte long à 12 ans. Après une thèse de maîtrise en création littéraire axée sur les mythes et les légendes dans la littérature folklorique, elle oriente ses recherches sur l’utilisation des mythes et des religions dans la science-fiction dans le cadre d’un doctorat sur l’œuvre d’Élisabeth Vonarburg. Plusieurs fois lauréate du concours de l’Ambassade de France catégorie nouvelles ou poésie, elle poursuit l’écriture en parallèle de ses autres passions : le dessin, la photographie, les expositions félines. Auteur très prolifique sur un forum de MMORPG, Enola voyage des contes à la science-fiction en passant par la fantasy sans s’arrêter sur un genre en particulier. Après un séjour non concluant en Études littéraires à l’Université de Sherbrooke, Samuel Lapierre a entrepris d’étudier les techniques en documentation au Cégep de Trois-Rivières. Il occupe actuellement un poste à la bibliothèque Paul-O.-Trépanier de la ville de Granby. Même s’il a publié des nouvelles réalistes dans Zinc, Virages et Le Sabord, ses armes de prédilection restent le fantastique et la science-fiction. Oublie-t-on vraiment ses premières amours ? Dîplomé de littérature sous-marine, Julien C. a récemment obtenu le grade de maître en description coralienne à l’Université du Québec à Rimouski. Mais c’est au Mexique et en Thaïlande qu’il s’est frotté aux poissons porcs-épics et aux rascasses volantes. Auparavant, il lisait de la science-fiction, étudiait à Lyon, fondait une compagnie de théâtre, pressait des pommes, pasteurisait leur jus et partait en voyage. Né en France, Hugues vit depuis douze ans à Montréal. Il a publié diverses nouvelles de SF de part et d’autre de l’Atlantique, des histoires policières dans des journaux ou des magazines français et belges ainsi qu’un bref essai sur Jacques Tati, en Espagne. Les premiers romans qu’il découvre sont ceux de A.E. Van Vogt puis de Ray Bradbury. Ensuite, c’est au tour de Jean-Pierre Andrevon et de Michel Jeury, deux auteurs qu’il tient pour important de par leur engagement social, politique ou écologique. Puis l’œuvre du magistral Philip K. Dick a finalement croisé sa route de lecteur affamé. Étudiant en éducation physique à Sherbrooke, Jérémie Bourdages-Duclot partage ses moments de liberté entre deux grandes passions : les sports de plein air et la littérature. Il aura toujours besoin des histoires qui transportent vers un peu d’irréel, et il lui faudra toujours, sans cesse, arpenter le monde dans ses repères d’ombre et ses grands espaces.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire