Votre compte

Sotto l'immagine


« Mais je n’ai aucune preuve du cinéma. » De Sotto l’immagine, l’on peut dire qu’il s’agit d’un texte sur la dictature, ou la pluie. Partant d’un fragment d’Antonioni, et axé sur une idée fugitive de l’image captée, il pourrait tout aussi bien être un traité de l’intraduisible. Pris entre une photographe et un cinéphile, il énonce un état des lieux d’une pensée anachronique infiltrée par un présent cinématographique. De langue en lacune, l’histoire, qui se réclame d’une absence d’antériorité, est celle d’une déroute interrogée par des voix venues de différents ailleurs — Orson Welles, Ingeborg Bachmann, Sergio Larraín, Alejandra Pizarnik, Galina Oustvolskaïa... Mais peut-être s’agit-il d’un étonnement, tout simplement.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Sotto l'immagine”

Fiche technique

Résumé

« Mais je n’ai aucune preuve du cinéma. » De Sotto l’immagine, l’on peut dire qu’il s’agit d’un texte sur la dictature, ou la pluie. Partant d’un fragment d’Antonioni, et axé sur une idée fugitive de l’image captée, il pourrait tout aussi bien être un traité de l’intraduisible. Pris entre une photographe et un cinéphile, il énonce un état des lieux d’une pensée anachronique infiltrée par un présent cinématographique. De langue en lacune, l’histoire, qui se réclame d’une absence d’antériorité, est celle d’une déroute interrogée par des voix venues de différents ailleurs — Orson Welles, Ingeborg Bachmann, Sergio Larraín, Alejandra Pizarnik, Galina Oustvolskaïa... Mais peut-être s’agit-il d’un étonnement, tout simplement.

Biographie de Nathanaël

Nathanaël est née à Montréal en 1970. Essayiste, poète et photographe, auteure d’une vingtaine d’ouvrages écrits en anglais et en français, Nathanaël a traduit Édouard Glissant, Hervé Guibert, Danielle Collobert et Catherine Mavrikakis. Elle a reçu de nombreuses distinctions dont le Prix Alain-Grandbois, la bourse du Centre National du Livre de France, la bourse du PEN American Center. Son prochain livre Sotto l’immagine, un essai sur la traduction, la photographie, la littérature et l’art, paraît chez Mémoire d’encrier le 12 août 2014. Ses livres paraissent en France, aux États-Unis. Au Québec, ses ouvrages ont été publiés chez Le Quartanier, l’Hexagone, TROIS, Nota Bene… Elle a publié Sotto Limmagine chez Mémoire d'encrier (2014). Nathanaël vit à Chicago.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire