Votre compte

Supplément au voyage de Bougainville et autres textes

Antoine Adam (general_editor)


Diderot fut l’un des esprits les plus incisifs de son siècle. En témoignent les œuvres ici rassemblées, qui permettent de saisir trois moments décisifs de sa pensée. Parce que le philosophe y prend à partie le christianisme et, au-delà, toutes les religions révélées, en se demandant si la foi et la raison peuvent être compatibles, les Pensées philosophiques (1746) furent condamnées au feu par le parlement de Paris. Diderot récidiva pourtant peu après : en 1749, la Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient, où l’opération d’une aveugle-née l’amène à spéculer sur le lien entre nos sens et nos idées morales, lui valut d’être emprisonné à Vincennes pour athéisme. Quant au célèbre Supplément au voyage de Bougainville (1772), dialogue qui peut être lu tout à la fois comme une apologie du bon sauvage, un pamphlet anticlérical et une réflexion sur le bonheur, il interroge avec humour et hardiesse les valeurs qui fondent la civilisation européenne.

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?

Version papier

2,40 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Supplément au voyage de Bougainville et autres textes”

Fiche technique

  • Auteur : Denis Diderot
  • rédacteur en chef : Antoine Adam
  • Éditeur : Flammarion
  • Collection : GF
  • Date de parution : 10/04/13
  • EAN : 9782081304871
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 192
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Diderot fut l’un des esprits les plus incisifs de son siècle. En témoignent les œuvres ici rassemblées, qui permettent de saisir trois moments décisifs de sa pensée. Parce que le philosophe y prend à partie le christianisme et, au-delà, toutes les religions révélées, en se demandant si la foi et la raison peuvent être compatibles, les Pensées philosophiques (1746) furent condamnées au feu par le parlement de Paris. Diderot récidiva pourtant peu après : en 1749, la Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient, où l’opération d’une aveugle-née l’amène à spéculer sur le lien entre nos sens et nos idées morales, lui valut d’être emprisonné à Vincennes pour athéisme. Quant au célèbre Supplément au voyage de Bougainville (1772), dialogue qui peut être lu tout à la fois comme une apologie du bon sauvage, un pamphlet anticlérical et une réflexion sur le bonheur, il interroge avec humour et hardiesse les valeurs qui fondent la civilisation européenne.

Biographie de Denis Diderot

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire