Votre compte

Sur le papier devenu miroir

Louise Viger (illustrator)


L’auteur a le projet d’écrire un roman, avec Théo comme personnage central; Théo c’est le diminutif du prénom du grand-père paternel, telle une filiation poursuivie par-delà les âges. Une fidélité. Mais Theos, c’est aussi Dieu. C’est l’écrivain-dieu qui crée, invente du possible, du probable, et fictionne autour.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Sur le papier devenu miroir”

Fiche technique

Résumé

L’auteur a le projet d’écrire un roman, avec Théo comme personnage central; Théo c’est le diminutif du prénom du grand-père paternel, telle une filiation poursuivie par-delà les âges. Une fidélité. Mais Theos, c’est aussi Dieu. C’est l’écrivain-dieu qui crée, invente du possible, du probable, et fictionne autour.

Biographie de Serge Fisette

Directeur et rédacteur en chef du magazine Espace sculpture depuis 1987, Serge FISETTE est l’auteur de trois essais : Potiers québécois (Leméac, 1974) ; Histoire des symposiums de sculpture au Québec 1964-1997 (Centre de diffusion 3D, 1997) ; et La sculpture et le vent. Femmes sculpteures au Québec (Centre de diffusion 3D, 2004). À l’automne 2010, il a fait paraître Un été par la suite aux Éditions Les Heures bleues. En plus d’agir à titre de commissaire d’expositions, il a dirigé l’événement Artefact Montréal – sculptures urbaines en 2001, 2004 et 2007. Avec cette exposition, il renoue avec la pratique de la sculpture, élaborée à l’époque où il était céramiste.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire