Votre compte

Tentative d'épuisement d'un lieu parisien


En octobre 1974, Georges Perec s’est installé pendant trois jours consécutifs place Saint-Sulpice à Paris. À différents moments de la journée, il a noté ce qu’il voyait : les événements ordinaires de la rue, les gens, véhicules, animaux, nuages et le passage du temps. Des listes. Les faits insignifiants du quotidien. Rien, ou presque rien. Les mille petits détails inaperçus qui font la vie d’une grande cité – d’un quartier dans une grande cité. Les innombrables variations imperceptibles du temps, de la lumière, du décor, du vivant. Autobus, chiens, passants, touristes. Ce texte magistral dans l’œuvre de Perec figure à présent au rang des classiques.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

6,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tentative d'épuisement d'un lieu parisien”

Fiche technique

Résumé

En octobre 1974, Georges Perec s’est installé pendant trois jours consécutifs place Saint-Sulpice à Paris. À différents moments de la journée, il a noté ce qu’il voyait : les événements ordinaires de la rue, les gens, véhicules, animaux, nuages et le passage du temps. Des listes. Les faits insignifiants du quotidien. Rien, ou presque rien. Les mille petits détails inaperçus qui font la vie d’une grande cité – d’un quartier dans une grande cité. Les innombrables variations imperceptibles du temps, de la lumière, du décor, du vivant. Autobus, chiens, passants, touristes. Ce texte magistral dans l’œuvre de Perec figure à présent au rang des classiques.

Biographie de Georges Perec

Georges Perec est né le 7 mars 1936, à Paris. En 1965, il remporte le Prix Renaudot pour Les Choses puis intègre l’Oulipo en 1967. En 1976, il publie des mots croisés à un rythme hebdomadaire dans le journal Le Point. En 1978, il publie La Vie mode d’emploi et, suite au succès de cette œuvre, il quitte son poste au CNRS pour se consacrer entièrement à l’écriture. Il meurt le 3 mars 1982, à 45 ans.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire