Votre compte

Théroigne de Méricourt


Née paysanne en 1762 dans l'Ardenne belge, Théroigne est l'une des plus belles figures de la Révolution : demi-mondaine entretenue par un marquis jaloux à la veille de l'ouverture des États- Généraux, elle se construit, à la faveur du combat pour la liberté, une identité nouvelle, ouvre un salon à Paris et fonde une société patriotique. La presse royaliste fait d'elle alors une libertine sadienne, que l'on accuse d'espionnage. En 1792, au sommet de sa gloire, elle réclame la levée de « bataillons d'amazones » pour combattre les monarchies aux frontières. En pleine Terreur, le délire s'empare d'elle : la folie la sauvera de la guillotine. Internée jusqu'à sa mort en 1817, elle deviendra pour la médecine un grand cas de mélancolie, tandis que Baudelaire, Michelet et plus tard Sarah Bernhardt chanteront sa légende.Cette première grande biographie critique de l'une des pionnières du féminisme, fondée sur des sources inédites, fut l'un des succès des commémorations du Bicentenaire de la Révolution française.Nouvelle édition, avec une préface et une postface inédites.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

18,25 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Théroigne de Méricourt”

Fiche technique

Résumé

Née paysanne en 1762 dans l'Ardenne belge, Théroigne est l'une des plus belles figures de la Révolution : demi-mondaine entretenue par un marquis jaloux à la veille de l'ouverture des États- Généraux, elle se construit, à la faveur du combat pour la liberté, une identité nouvelle, ouvre un salon à Paris et fonde une société patriotique. La presse royaliste fait d'elle alors une libertine sadienne, que l'on accuse d'espionnage. En 1792, au sommet de sa gloire, elle réclame la levée de « bataillons d'amazones » pour combattre les monarchies aux frontières. En pleine Terreur, le délire s'empare d'elle : la folie la sauvera de la guillotine. Internée jusqu'à sa mort en 1817, elle deviendra pour la médecine un grand cas de mélancolie, tandis que Baudelaire, Michelet et plus tard Sarah Bernhardt chanteront sa légende.Cette première grande biographie critique de l'une des pionnières du féminisme, fondée sur des sources inédites, fut l'un des succès des commémorations du Bicentenaire de la Révolution française.Nouvelle édition, avec une préface et une postface inédites.

Biographie d’Elisabeth Roudinesco

Elisabeth Roudinesco est historienne, docteur d'Etat ès lettres et sciences humaines, habilitée à diriger des recherches (HDR). Née en 1944, elle est l'auteur de nombreux ouvrages et articles de critique littéraire et d'histoire de la pensée. Elle a été membre de l'Ecole freudienne de Paris (1969-1981), du comité de rédaction de la revue Action poétique (1969-1979) et de la revue L'Homme (1997-2002), et collaboratrice au journal Libération (1986-1996). Elle a été chargée de conférences à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (1992-1996) et à l'Ecole pratique des hautes études (2001-2007), vice-présidente de la SIHPP (1990-2006). Elle est l'auteur de nombreux livres de référence, parmi lesquels : Histoire de la psychanalyse en France, deux volumes (1982, 1986, 1994, 2009), Jacques Lacan. Esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée (1993, 2009), Dictionnaire de la psychanalyse, avec Michel Plon, (1997, 2000), Pourquoi la psychanalyse ? (1999, 2001), La Famille en désordre (2002) et La Part obscure de nous-mêmes. Une histoire des pervers (2007). Ses ouvrages sont traduits en 30 langues.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire