Votre compte

Thibaut de Champagne : Prince et poète au XIIIe siècle


Thibaut IV de Champagne (1201-1253), comte de Champagne et de Brie, puis roi de Navarre, fut un des poètes les plus appréciés de son temps. Il jouissait dans le royaume de France d’une position politique importante. Élevé à la cour de Philippe-Auguste, il est présent, tout jeune encore, à la bataille de Bouvines (1214), puis il combat les Anglais aux côtés de Louis VIII. Pendant la minorité du futur saint Louis, il prend d’abord le parti des grands feudataires du royaume contre la régente Blanche de Castille, mais finit par se soumettre à la cause royale. En 1234, il succède à son oncle maternel Sanche le Fort sur le trône de Navarre, puis se croise, et, en 1239, il prend la route de Saint-Jean-d'Acre. La croisade s’étant soldé par un échec, Thibaut, de retour en France, se partage entre son comté de Champagne et son royaume de Navarre. Il mourra à Pampelune en 1253. Il laisse une œuvre poétique tout à fait remarquable. Petit-fils de Marie de Champagne pour qui écrivait au siècle précédent le romancier Chrétien de Troyes, Thibaut perpétua à la cour de Champagne une tradition de culture littéraire, en partie héritée de son illustre aïeule Aliénor d’Aquitaine.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

29,23 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Thibaut de Champagne : Prince et poète au XIIIe siècle”

Fiche technique

Résumé

Thibaut IV de Champagne (1201-1253), comte de Champagne et de Brie, puis roi de Navarre, fut un des poètes les plus appréciés de son temps. Il jouissait dans le royaume de France d’une position politique importante. Élevé à la cour de Philippe-Auguste, il est présent, tout jeune encore, à la bataille de Bouvines (1214), puis il combat les Anglais aux côtés de Louis VIII. Pendant la minorité du futur saint Louis, il prend d’abord le parti des grands feudataires du royaume contre la régente Blanche de Castille, mais finit par se soumettre à la cause royale. En 1234, il succède à son oncle maternel Sanche le Fort sur le trône de Navarre, puis se croise, et, en 1239, il prend la route de Saint-Jean-d'Acre. La croisade s’étant soldé par un échec, Thibaut, de retour en France, se partage entre son comté de Champagne et son royaume de Navarre. Il mourra à Pampelune en 1253. Il laisse une œuvre poétique tout à fait remarquable. Petit-fils de Marie de Champagne pour qui écrivait au siècle précédent le romancier Chrétien de Troyes, Thibaut perpétua à la cour de Champagne une tradition de culture littéraire, en partie héritée de son illustre aïeule Aliénor d’Aquitaine.

Biographie d’Yvonne Bellanger

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire