Votre compte

Tourisme et environnement


Le tourisme est l’activité humaine qui s’est sans doute la plus développée depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Jointe à l’expansion démographique, il n’est pas douteux qu’elle se marque avec force dans le paysage et contribue à façonner l’environnement. L’accumulation d’individus à certaines périodes et dans certains sites privilégiés (stations balnéaires, ou de sports d’hiver) ne doit pas faire croire que le tourisme soit le seul auteur du saccage des paysages, ni des pollutions : toutes les activités humaines ont leurs nuisances (industrie métallurgique, industrie pétrolière, industries alimentaires, etc.). Déjà au Colloque de la Rochelle de mai 1991, le ministre de l’Environnement de l’époque, Mr Brice Lalonde, convenait que les rejets urbains et industriels étaient plus néfastes que certaines structures d’hébergement réalisées pour accueillir les touristes. Il y a donc une action du tourisme sur l’environnement, mais il ne faut pas oublier que le milieu a aussi une réaction sur le touriste : n’oublions pas les bienfaits des séjours dans certaines régions de côtes ou de plaines, où le milieu peut être considéré comme un “médicament naturel”. C’est donc ces interactions du tourisme et de l’environnement dont il sera tenu compte dans cet ouvrage.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tourisme et environnement”

Fiche technique

Résumé

Le tourisme est l’activité humaine qui s’est sans doute la plus développée depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Jointe à l’expansion démographique, il n’est pas douteux qu’elle se marque avec force dans le paysage et contribue à façonner l’environnement. L’accumulation d’individus à certaines périodes et dans certains sites privilégiés (stations balnéaires, ou de sports d’hiver) ne doit pas faire croire que le tourisme soit le seul auteur du saccage des paysages, ni des pollutions : toutes les activités humaines ont leurs nuisances (industrie métallurgique, industrie pétrolière, industries alimentaires, etc.). Déjà au Colloque de la Rochelle de mai 1991, le ministre de l’Environnement de l’époque, Mr Brice Lalonde, convenait que les rejets urbains et industriels étaient plus néfastes que certaines structures d’hébergement réalisées pour accueillir les touristes. Il y a donc une action du tourisme sur l’environnement, mais il ne faut pas oublier que le milieu a aussi une réaction sur le touriste : n’oublions pas les bienfaits des séjours dans certaines régions de côtes ou de plaines, où le milieu peut être considéré comme un “médicament naturel”. C’est donc ces interactions du tourisme et de l’environnement dont il sera tenu compte dans cet ouvrage.

Biographie de Pierre Escourrou

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire