Votre compte

Tout ce que le vieux fait est bien fait


En des temps forts reculés, le père Aldelin est un pauvre bougre malmené par sa société. Par chance, sa femme le soutient malgré tous ses malheurs, et proclame à chacune de ses mésaventures que « Tout ce que le vieux fait est bien fait ».

S’en suit un pari avec les compères Barnabé, Herlemond et Grégoire. Le but ? Qu’Aldelin multiplie les galanteries et autres comiqueries. Chiche que sa vieille n’y trouve qu’à répondre son célèbre adage ! Le gain ? Un sac grand comme une bourse, et rempli d’écus d’or.

Mais attention ! Car dans ce pari, chacun y cherchera son intérêt, et que tel sera cocu celui qui croyait prendre !

Ce fabliau est une édition limitée. Il sera disponible durant une semaine.

Ce livre est classé dans les catégories :

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tout ce que le vieux fait est bien fait”

Fiche technique

  • Auteur : José Herbert
  • Éditeur : L'Arlésienne
  • Date de parution : 16/02/19
  • EAN : 9782379140440
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

En des temps forts reculés, le père Aldelin est un pauvre bougre malmené par sa société. Par chance, sa femme le soutient malgré tous ses malheurs, et proclame à chacune de ses mésaventures que « Tout ce que le vieux fait est bien fait ».

S’en suit un pari avec les compères Barnabé, Herlemond et Grégoire. Le but ? Qu’Aldelin multiplie les galanteries et autres comiqueries. Chiche que sa vieille n’y trouve qu’à répondre son célèbre adage ! Le gain ? Un sac grand comme une bourse, et rempli d’écus d’or.

Mais attention ! Car dans ce pari, chacun y cherchera son intérêt, et que tel sera cocu celui qui croyait prendre !

Ce fabliau est une édition limitée. Il sera disponible durant une semaine.

Biographie de José Herbert

José Herbert fut directeur d’école et secrétaire de mairie dans une autre vie. A la retraite il se lance dans l’écriture et sort cinq romans aux éditions ATRIA, deux témoignages et trois romans tout à fait burlesques. Car José Herbert revendique l’étiquette « écrivain du loufoque », la loufoquerie étant un mélange subtil d’humour, de dérision, de cynisme, qui met en scène des personnages hors normes et des situations bouffonnes et déjantées. Ses romans pourtant sont calqués sur des situations réelles, pimentées d’une touche historique, notamment médiévale, puisqu’il fut jadis chercheur passionné en histoire locale. Son dernier roman, titré « Le grand pied de Berthe », sorti le 8 septembre dernier, est édité par Annickjubien. Il emporte le lecteur dans un tourbillon d’aventures extravagantes où l’on apprend que naître avec un grand pied n’est pas forcément un inconvénient. Il écrit par ailleurs des histoires courtes, désopilantes, avec la faconde qu’on lui connaît.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire