Votre compte

Tout est bon dans l’boulon


Après deux mois et demi de chômage technique forcé suite à l’hospitalisation du commissaire Saint Antoine, Cicéron Angledroit va pouvoir reprendre du service !

Un industriel qui pète un boulon, ça peut arriver... Mais quand c'est le roi du boulon, à qui tout a réussi, qui se tire une balle dans la tête - comme ça, pour rigoler, pour voir ce que ça fait - c'est plus difficile à avaler.
La police a classé l'affaire puisque le bonhomme a revendiqué son geste dans une lettre voyageuse. Sauf que personne n'y croit.
Alors, automatiquement, je me retrouve le nez dans ce merdier qui va me balader de Roseraie en Golf et de surprise en surprise, tout en supportant la gastro de René et l'infarctus de Saint-Antoine. Manquerait plus que Momo perde l'autre bras.
Devenez actionnaire, lisez ce bouquin industriel qui vous donnera envie de vous mettre au vélo.
On retroussera ses manches et on y va !

Découvrez sans plus tarder le septième opus des aventures du détective Cicéron !

EXTRAIT

Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais vous faire un bouquin sans Saint Antoine ! Vous l’avez pas cru, j’espère. Pas question ! Impensable ! Baltringuor m’a refilé des allergies. Je ne vais même pas vous raconter comment j’ai agrémenté les quinze jours de vacances de Vaness’. J’en ai encore des cernes sous les yeux.
Il s’est passé quoi pendant ces deux mois ? Deux mois et treize jours pour être précis. Alors je vous fais un résumé rapide et on retrouve nos habitudes : le suppléant a pataugé un peu, au début. Surtout pendant que la lieutenante a pris nos vacances et qu’il s’est trouvé pas plus motivé que ça. Il a observé. Eh bien, il a constaté, comme vous et moi, que ça ronronnait pas mal dans la maison poulaga de Vitry. Les habitudes, les compromis avec les carences de l’administration, le manque de moyens et toutes les bonnes excuses qui font que la machine s’érode tout en continuant de pétarader.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Banlieusard pur jus, Cicéron Angledroit - de son vrai nom Claude Picq - est né en 1953 à Ivry, ceinture verte de Paris transformée depuis en banlieue rouge. « Poursuivi » par les études (faute de les avoir poursuivies lui-même) jusqu’au bac, il est entré dans la vie active par la voie bancaire.
Très tôt il a eu goût pour la lecture : Céline, Dard, Malet… Et très tôt il a ressenti le besoin d’écrire.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

10,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tout est bon dans l’boulon”

Fiche technique

Résumé

Après deux mois et demi de chômage technique forcé suite à l’hospitalisation du commissaire Saint Antoine, Cicéron Angledroit va pouvoir reprendre du service !

Un industriel qui pète un boulon, ça peut arriver... Mais quand c'est le roi du boulon, à qui tout a réussi, qui se tire une balle dans la tête - comme ça, pour rigoler, pour voir ce que ça fait - c'est plus difficile à avaler.
La police a classé l'affaire puisque le bonhomme a revendiqué son geste dans une lettre voyageuse. Sauf que personne n'y croit.
Alors, automatiquement, je me retrouve le nez dans ce merdier qui va me balader de Roseraie en Golf et de surprise en surprise, tout en supportant la gastro de René et l'infarctus de Saint-Antoine. Manquerait plus que Momo perde l'autre bras.
Devenez actionnaire, lisez ce bouquin industriel qui vous donnera envie de vous mettre au vélo.
On retroussera ses manches et on y va !

Découvrez sans plus tarder le septième opus des aventures du détective Cicéron !

EXTRAIT

Vous ne pensiez tout de même pas que j’allais vous faire un bouquin sans Saint Antoine ! Vous l’avez pas cru, j’espère. Pas question ! Impensable ! Baltringuor m’a refilé des allergies. Je ne vais même pas vous raconter comment j’ai agrémenté les quinze jours de vacances de Vaness’. J’en ai encore des cernes sous les yeux.
Il s’est passé quoi pendant ces deux mois ? Deux mois et treize jours pour être précis. Alors je vous fais un résumé rapide et on retrouve nos habitudes : le suppléant a pataugé un peu, au début. Surtout pendant que la lieutenante a pris nos vacances et qu’il s’est trouvé pas plus motivé que ça. Il a observé. Eh bien, il a constaté, comme vous et moi, que ça ronronnait pas mal dans la maison poulaga de Vitry. Les habitudes, les compromis avec les carences de l’administration, le manque de moyens et toutes les bonnes excuses qui font que la machine s’érode tout en continuant de pétarader.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Banlieusard pur jus, Cicéron Angledroit - de son vrai nom Claude Picq - est né en 1953 à Ivry, ceinture verte de Paris transformée depuis en banlieue rouge. « Poursuivi » par les études (faute de les avoir poursuivies lui-même) jusqu’au bac, il est entré dans la vie active par la voie bancaire.
Très tôt il a eu goût pour la lecture : Céline, Dard, Malet… Et très tôt il a ressenti le besoin d’écrire.

Biographie de Cicéron Angledroit

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire