Votre compte

Traité des solitudes


"La réflexion sur la solitude me paraît liée à ce qu'il y a de plus profond dans le questionnement philosophique. C'est là que se nouent le problème du moi, de la personnalité, de la société, de la communion et de la connaissance. A ses confins, le thème de la solitude s'unit à celui de la mort." (Nicolas Berdiaeff, "Cinq méditations sur l'existence"). La solitude peut être vécue comme la condition d'une intégrité personnelle, la recherche de sa propre identité, la solitude est alors assimilée à la liberté. A l'inverse la solitude fait éprouver la vacuité et l'inanité de l'existence, on ne vit pas pour soi, on n'est pas à soi-même sa propre raison d'être. Etre seul c'est être exclu de la communauté.


Une étude philosophique de la solitude nourrie de nombreuses références littéraires.

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Traité des solitudes”

Fiche technique

Résumé

"La réflexion sur la solitude me paraît liée à ce qu'il y a de plus profond dans le questionnement philosophique. C'est là que se nouent le problème du moi, de la personnalité, de la société, de la communion et de la connaissance. A ses confins, le thème de la solitude s'unit à celui de la mort." (Nicolas Berdiaeff, "Cinq méditations sur l'existence"). La solitude peut être vécue comme la condition d'une intégrité personnelle, la recherche de sa propre identité, la solitude est alors assimilée à la liberté. A l'inverse la solitude fait éprouver la vacuité et l'inanité de l'existence, on ne vit pas pour soi, on n'est pas à soi-même sa propre raison d'être. Etre seul c'est être exclu de la communauté.


Une étude philosophique de la solitude nourrie de nombreuses références littéraires.

Biographie de Nicolas Grimaldi

Nicolas Grimaldi a longtemps enseigné la philosophie morale à la Sorbonne et son œuvre compte une bonne vingtaine d’ouvrages portant sur les métaphysiques de la subjectivité. Il a déjà publié trois ouvrages chez Grasset : Les métamorphoses de l’amour (2011), L’effervescence du vide (2012), Les théorèmes du moi (2013), et Le crépuscule de la démocratie (2014).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire