Votre compte

Tramp - Tome 6 - La piste de Kibangou


Résumé du dernier épisode : sorti du piège de la Belle-Hélène (et du premier cycle de ses aventures), Yann Calec se retrouve second sur le Ouessant, dont le commandant, Avron, est assassiné. La police arrête rapidement le coupable idéal, un docker noir, mais Calec juge cette conclusion un peu hâtive. Tout le monde pouvait tuer Avron, car tout le monde à bord le détestait, et deux détails restent obscurs. Le bref passage à bord de soeur Marie-Madeleine de la Rédemption, et la disparition du chat du mousse la nuit du meurtre ! Promu commandant intérimaire du Ouessant, Calec reprend la mer. A la première escale, une Africaine lui apporte un paquet contenant des diamants. Le paquet étant destiné à Avron, Calec fouille sa cabine pour en savoir plus, et y trouve une photo de mariage représentant Avron et soeur Marie-Madeleine. Décidément, ça sent l'embrouille ! Calec aimerait bien dire deux mots à cette fausse bonne soeur qui, le jour du meurtre, a quitté le cargo pour soi-disant se rendre dans une mission catholique, la mission de Kibangou. Peu après, Calec reçoit un autre paquet, plus macabre — il contient un doigt de son lieutenant subitement disparu, et une lettre menaçant de lui expédier le reste par petits bouts s'il ne rend pas les diamants. Calec ne peut plus rendre les diamants qu'il avait cachés et qui lui ont été volés. Il se résout donc à aller voir la police locale, qui, une fois de plus, boucle l'affaire un peu vite en concluant à un règlement de comptes entre trafiquants. Calec n'y croit pas. Quelques diamants dans un paquet de clopes vide ne constituent pas à ses yeux un vrai trafic, il continue l'enquête. Il découvrira la vérité à Kibangou, vérité dans laquelle... le chat avait un rôle. Dans la nuit des ports, sous le soleil du Congo, une aventure torride — avec ce qu'il faut de danger, de suspense, d'humour et de sales types — servie par un dessin lumineux et expressif. Calec, réembarqué sur le Ouessant et très désireux de revoir Rosana et Iñès, leur petite fille, vient de tracer sur la carte "la route de Rouen". Une suite aura donc bien lieu, en l'occurrence avec un cycle qui se déroulera en Asie.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tramp - Tome 6 - La piste de Kibangou”

Fiche technique

Résumé

Résumé du dernier épisode : sorti du piège de la Belle-Hélène (et du premier cycle de ses aventures), Yann Calec se retrouve second sur le Ouessant, dont le commandant, Avron, est assassiné. La police arrête rapidement le coupable idéal, un docker noir, mais Calec juge cette conclusion un peu hâtive. Tout le monde pouvait tuer Avron, car tout le monde à bord le détestait, et deux détails restent obscurs. Le bref passage à bord de soeur Marie-Madeleine de la Rédemption, et la disparition du chat du mousse la nuit du meurtre ! Promu commandant intérimaire du Ouessant, Calec reprend la mer. A la première escale, une Africaine lui apporte un paquet contenant des diamants. Le paquet étant destiné à Avron, Calec fouille sa cabine pour en savoir plus, et y trouve une photo de mariage représentant Avron et soeur Marie-Madeleine. Décidément, ça sent l'embrouille ! Calec aimerait bien dire deux mots à cette fausse bonne soeur qui, le jour du meurtre, a quitté le cargo pour soi-disant se rendre dans une mission catholique, la mission de Kibangou. Peu après, Calec reçoit un autre paquet, plus macabre — il contient un doigt de son lieutenant subitement disparu, et une lettre menaçant de lui expédier le reste par petits bouts s'il ne rend pas les diamants. Calec ne peut plus rendre les diamants qu'il avait cachés et qui lui ont été volés. Il se résout donc à aller voir la police locale, qui, une fois de plus, boucle l'affaire un peu vite en concluant à un règlement de comptes entre trafiquants. Calec n'y croit pas. Quelques diamants dans un paquet de clopes vide ne constituent pas à ses yeux un vrai trafic, il continue l'enquête. Il découvrira la vérité à Kibangou, vérité dans laquelle... le chat avait un rôle. Dans la nuit des ports, sous le soleil du Congo, une aventure torride — avec ce qu'il faut de danger, de suspense, d'humour et de sales types — servie par un dessin lumineux et expressif. Calec, réembarqué sur le Ouessant et très désireux de revoir Rosana et Iñès, leur petite fille, vient de tracer sur la carte "la route de Rouen". Une suite aura donc bien lieu, en l'occurrence avec un cycle qui se déroulera en Asie.

Biographie de Jean-Charles Kraehn

Né en 1955 à Saint-Malo, Jean-Charles Kraehn commence la BD en autodidacte, puis étudie à l'école Estienne, à Paris. À cette période, il fait la connaissance de Patrice Pellerin, qui vit alors chez le célèbre illustrateur Pierre Joubert. Ces deux rencontres sont déterminantes ; il se met à travailler d'arrache-pied et reprend les bases du dessin académique : anatomie, perspective, composition, etc. Son BTS en poche, il décide de se lancer dans le métier. S'ensuivent quelques années difficiles d'apprentissage, où il prend tous les boulots qui se présentent. Il réalise divers travaux d'illustration (pour les Scouts de France, Hachette...) et fait un passage éclair dans une agence parisienne de publicité, où il travaille six mois comme roughman. Mais la bande dessinée reste son objectif principal. Son premier album est un album historique et didactique pour le Crédit agricole de l'Oise : "2000 ans d'histoire de l'Oise" (ID Program, 1982). Puis, toujours pour la même agence, il participe à "2000 ans d'histoire de la Bretagne", un album collectif dans lequel figurent de futures grandes signatures de la BD : entre autres, André Juillard, Michel Rouge, Lidwine, Erik Arnoux et Lucien Rollin. Grâce à Pellerin, il rencontre Jean-Michel Charlier qui lui propose de reprendre le dessin de la série "Jacques Legall". Mais, trop occupé, le maître ne fournira jamais de scénario. En 2006, Kraehn dessine le tome 4 de "Quintett" (Dupuis), pour Frank Giroud. La même année, il retrouve Pellerin, et les deux complices imaginent "Les aigles décapitées"(Glénat), une série médiévale dont ils réalisent ensemble les trois premiers tomes. Kraehn signe, seul ou en collaboration, de nombreuses sagas, dont "Bout d'homme" (Glénat), "Tramp" (Dargaud), "Gil Saint André" (Glénat), "Le ruistre" (Glénat), "Myrkos" (Dargaud). En 2016, il sort, avec Chrys Millien et Erik Arnoux au dessin, un spin off de "Tramp", "L'aviateur" (Dargaud). Kraehn vit en Bretagne. Il est marié et père de trois filles.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire