Votre compte

Tu ne te feras pas d’image


«Tu ne feras pour toi ni sculpture ni image quelconque de ce qui est dans les cieux en haut, sur la terre en bas, et dans les eaux sous terre.» (Exode 20, 4) Si la représentation est fonction du langage, elle ne semble pas aller de soi pour certaines écritures qui assument apparemment l’interdit proféré par la parole divine. Pour la tradition juive, ce commandement équivaut à l’interdit de l’idolâtrie. Freud est le premier à le reconnaître comme «un triomphe de la vie de l’esprit sur la vie sensorielle» et pulsionnelle. L’interprétation de ce deuxième commandement ne fait cependant pas l’unanimité dans la tradition qui l’a promulgué. L’histoire de l’art juif, depuis la construction du Temple de Jérusalem jusqu’aux créations des maîtres contemporains, montre que l’interdit biblique ne fut jamais interprété à la lettre. Les sages du Talmud admettent la représentation des formes vivantes tout en lui assignant une limite, et leurs débats nous enseignent ce que la distinction entre le réel, l’imaginaire et le symbolique engage sur le plan éthique. Cet enseignement est ici le point de départ d’une relecture des œuvres de Duras, Sarraute et Guyotat, qui s’interdisent la représentation par un travail d’écriture visant à délégitimer l’image. Elles sont, ces œuvres – sublimation du pulsionnel oblige –, pétries par une force corporelle qui, non contenue par les limites de l’image, met en jeu le réel d’une jouissance à déchiffrer.

Ce livre est classé dans les catégories :

14,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Tu ne te feras pas d’image”

Fiche technique

  • Auteur : Anne Élaine Cliche
  • Éditeur : Le Quartanier
  • Date de parution : 31/03/16
  • EAN : 9782896982431
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 384
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

«Tu ne feras pour toi ni sculpture ni image quelconque de ce qui est dans les cieux en haut, sur la terre en bas, et dans les eaux sous terre.» (Exode 20, 4) Si la représentation est fonction du langage, elle ne semble pas aller de soi pour certaines écritures qui assument apparemment l’interdit proféré par la parole divine. Pour la tradition juive, ce commandement équivaut à l’interdit de l’idolâtrie. Freud est le premier à le reconnaître comme «un triomphe de la vie de l’esprit sur la vie sensorielle» et pulsionnelle. L’interprétation de ce deuxième commandement ne fait cependant pas l’unanimité dans la tradition qui l’a promulgué. L’histoire de l’art juif, depuis la construction du Temple de Jérusalem jusqu’aux créations des maîtres contemporains, montre que l’interdit biblique ne fut jamais interprété à la lettre. Les sages du Talmud admettent la représentation des formes vivantes tout en lui assignant une limite, et leurs débats nous enseignent ce que la distinction entre le réel, l’imaginaire et le symbolique engage sur le plan éthique. Cet enseignement est ici le point de départ d’une relecture des œuvres de Duras, Sarraute et Guyotat, qui s’interdisent la représentation par un travail d’écriture visant à délégitimer l’image. Elles sont, ces œuvres – sublimation du pulsionnel oblige –, pétries par une force corporelle qui, non contenue par les limites de l’image, met en jeu le réel d’une jouissance à déchiffrer.

Biographie d’Anne Élaine Cliche

Romancière et essayiste, Anne Élaine Cliche enseigne au Département d’études littéraires de l’UQAM. Elle a publié en 2016 au Quartanier son cinquième essai, Tu ne te feras pas d’image : Duras, Sarraute, Guyotat. En roman, elle a fait paraître Jonas de mémoire (Le Quartanier, 2014), Mon frère Ésaü (XYZ, 2009), Rien et autres souvenirs (XYZ, 1998), La sainte famille (Triptyque, 1994, republié au Quartanier en 2018) et La pisseuse (Triptyque, 1992, Grand Prix du livre de Montréal, republié au Quartanier en 2016). Elle est l’auteure, aux éditions XYZ, des essais Poétiques du Messie : l’origine juive en souffrance (2007, Prix J.I. Segal de la Bibliothèque publique juive de Montréal); Dire le livre : portraits de l’écrivain en prophète, talmudiste, évangéliste et saint (1998); Comédies : l’autre scène de l’écriture (1995); et Le désir du roman – Hubert Aquin, Réjean Ducharme (1992).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire