Votre compte

Turpitudes provinciales


Louée comme bonne au docteur P., la jeune Lisette découvre les secrets de la maison. Le docteur, père très sévère, n'hésite pas à punir sa fille d'une main très énergique. Comme médecin, il n'est pas moins insolite ! Comme on dit à Saint-Flour, il n'est pas feignant et n'hésite pas à mettre la main à la pâte ! Que Lisette se retrouve dans son lit, faut-il s'en étonner ? Les nuits d'hiver sont si longues... Chacun tue le temps à sa façon, et le baron de S., par exemple, qui invite notre bon docteur (pour soigner son épouse, la belle Mathilde), collectionne les tableaux. Il a même à demeure un peintre pompier, qui immortalise dans des croûtes très léchées les turpitudes du maître du céans. Ah, ces séances de pose... Notre docteur y prend goût au point d'inviter le peintre chez lui. Et voilà Lisette métamorphosée en modèle nu pour des reconstitutions... qui n'ont rien d'historique !

Ce livre est classé dans les catégories :

4,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Turpitudes provinciales”

Fiche technique

  • Auteur : Bernard Margeride
  • Éditeur : Média 1000
  • Date de parution : 02/01/14
  • EAN : 9782744813207
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 118
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Louée comme bonne au docteur P., la jeune Lisette découvre les secrets de la maison. Le docteur, père très sévère, n'hésite pas à punir sa fille d'une main très énergique. Comme médecin, il n'est pas moins insolite ! Comme on dit à Saint-Flour, il n'est pas feignant et n'hésite pas à mettre la main à la pâte ! Que Lisette se retrouve dans son lit, faut-il s'en étonner ? Les nuits d'hiver sont si longues... Chacun tue le temps à sa façon, et le baron de S., par exemple, qui invite notre bon docteur (pour soigner son épouse, la belle Mathilde), collectionne les tableaux. Il a même à demeure un peintre pompier, qui immortalise dans des croûtes très léchées les turpitudes du maître du céans. Ah, ces séances de pose... Notre docteur y prend goût au point d'inviter le peintre chez lui. Et voilà Lisette métamorphosée en modèle nu pour des reconstitutions... qui n'ont rien d'historique !

Biographie de Bernard Margeride

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire