Votre compte

Un fantasme nommé Juppé


« Il était le remords, notre remords, le meilleur d'entre eux fauché par les grèves de 95 puis la condamnation dans l'affaire des emplois fictifs, il ne devait pas s'en relever, pensait-il, il se croyait maudit, les ténors de la droite - Chirac au premier rang - s'en voulaient (un peu, beaucoup, mais jamais passionnément...) de l'avoir laissé payer pour les autres, les Français aussi, il inspirait de gentilles bouffées de regret, il était l'homme qui devait être roi et que son petit-fils, pour le consoler, avait baptisé ''président de la République de Bordeaux''. 
Le voilà devenu le fantasme, celui dont les Français ont envie d'avoir envie. Ils l'ont choisi entre tous, par contraste. Il est leur président de papier. Leur président rêvé. Ils n'ont pas besoin de le voir en vrai, ou si peu. Ô danger. Il n'y a pas statut plus précaire que d'être un fantasme. Même le plus beau des fantasmes, surtout le plus beau, ne saurait être à la hauteur de la promesse qu'il incarne. Juppé avait oublié ce que c'était que d'être aimé, il s'en enivre, il est si heureux, il ne veut rien d'autre, il a tellement peur que ça s'arrête, ce bonheur l'entrave. Ça le condamne à la prudence. Parce qu'il a tout à perdre à sortir du silence. Et qu'il le sait. »

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

11,70 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Un fantasme nommé Juppé”

Fiche technique

Résumé

« Il était le remords, notre remords, le meilleur d'entre eux fauché par les grèves de 95 puis la condamnation dans l'affaire des emplois fictifs, il ne devait pas s'en relever, pensait-il, il se croyait maudit, les ténors de la droite - Chirac au premier rang - s'en voulaient (un peu, beaucoup, mais jamais passionnément...) de l'avoir laissé payer pour les autres, les Français aussi, il inspirait de gentilles bouffées de regret, il était l'homme qui devait être roi et que son petit-fils, pour le consoler, avait baptisé ''président de la République de Bordeaux''. 
Le voilà devenu le fantasme, celui dont les Français ont envie d'avoir envie. Ils l'ont choisi entre tous, par contraste. Il est leur président de papier. Leur président rêvé. Ils n'ont pas besoin de le voir en vrai, ou si peu. Ô danger. Il n'y a pas statut plus précaire que d'être un fantasme. Même le plus beau des fantasmes, surtout le plus beau, ne saurait être à la hauteur de la promesse qu'il incarne. Juppé avait oublié ce que c'était que d'être aimé, il s'en enivre, il est si heureux, il ne veut rien d'autre, il a tellement peur que ça s'arrête, ce bonheur l'entrave. Ça le condamne à la prudence. Parce qu'il a tout à perdre à sortir du silence. Et qu'il le sait. »

Biographie d’Anna Cabana

Anna Cabana est rédactrice en chef politique au Journal du Dimanche et éditorialiste sur BFMTV. Elle est l’auteur de nombreux récits politiques, dont les best-sellers Cécilia (Flammarion) et Entre deux feux (Grasset).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire