Votre compte

Un territoire


« Ils n’avaient jamais eu et ne voudraient jamais, lui hurlèrent-ils à la figure, ni d’un père, ni d’une mère. Et d’elle certainement pas, avec son gros corps lourd, son air de vache, sa cervelle piétinée. Ils oublièrent ce qu’ils étaient avant, un seul corps à eux trois. Ils devinrent comme des animaux et elle, dans le terrier, après l’effondrement, n’eut d’autre solution que de se dessiner, lentement, un espace humain où se tenir debout. Elle le trouva dans le geste. Elle le trouva dans le linge, dans l’éponge, dans l’évier. Mais elle le trouva, et elle se tint debout. »

Dans une maison modeste et peuplée des fantômes du passé, une femme vit sous le joug d’enfants devenus grands. Qui sont ce Garçon, cette Fille, qui s’acharnent sur elle ? Quel drame s’est noué derrière ces murs ordinaires pour que tous trois en soient arrivés là ?

Les souvenirs remontent. Ceux d’un temps où l’amour, la tendresse, avaient aussi leur place. Alors cette femme sans nom, dont l’existence n’est qu’apparente oppression, invente un territoire d’une bouleversante humanité et trace au fil des pages le chemin de la résilience.

Dévoilant peu à peu les origines du drame, Angélique Villeneuve s’attache à l’intime, d’une écriture au ras du corps, parcourue de soudaines lumières.

Angélique Villeneuve, qui a vécu en Suède et en Inde, est née en 1965 à Paris où elle habite aujourd’hui.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,99 €
?

Version papier

8,36 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Un territoire”

Fiche technique

Résumé

« Ils n’avaient jamais eu et ne voudraient jamais, lui hurlèrent-ils à la figure, ni d’un père, ni d’une mère. Et d’elle certainement pas, avec son gros corps lourd, son air de vache, sa cervelle piétinée. Ils oublièrent ce qu’ils étaient avant, un seul corps à eux trois. Ils devinrent comme des animaux et elle, dans le terrier, après l’effondrement, n’eut d’autre solution que de se dessiner, lentement, un espace humain où se tenir debout. Elle le trouva dans le geste. Elle le trouva dans le linge, dans l’éponge, dans l’évier. Mais elle le trouva, et elle se tint debout. »

Dans une maison modeste et peuplée des fantômes du passé, une femme vit sous le joug d’enfants devenus grands. Qui sont ce Garçon, cette Fille, qui s’acharnent sur elle ? Quel drame s’est noué derrière ces murs ordinaires pour que tous trois en soient arrivés là ?

Les souvenirs remontent. Ceux d’un temps où l’amour, la tendresse, avaient aussi leur place. Alors cette femme sans nom, dont l’existence n’est qu’apparente oppression, invente un territoire d’une bouleversante humanité et trace au fil des pages le chemin de la résilience.

Dévoilant peu à peu les origines du drame, Angélique Villeneuve s’attache à l’intime, d’une écriture au ras du corps, parcourue de soudaines lumières.

Angélique Villeneuve, qui a vécu en Suède et en Inde, est née en 1965 à Paris où elle habite aujourd’hui.

Biographie d’Angélique Villeneuve

Angélique Villeneuve est l’auteur de cinq romans dont Les Fleurs d’hiver (Phébus 2014, Libretto 2017; prix Millepages, prix La Passerelle, prix de la ville de Rambouillet, prix du livre de Caractère) et, chez Grasset, de Nuit de septembre (2016).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire