Votre compte

Un Texte / Une Voix


#PublieNoël — cadeau dans le cadre de l'opération Publie.Noël — publication le 25 décembre

Depuis mai 2013, pratiquement chaque dimanche, un auteur Publie.net répondait aux questions de Christine Jeanney dans la rubrique Un Texte / Une Voix. Une manière de mettre en avant leur travail mais aussi leurs idées et la genèse de leurs livres. Voici l’intégralité de leurs réponses accompagnées des premiers chapitres de leurs livres, compilées dans cet epub. Nous vous souhaitons une bonne lecture, et puisque nous publions ce livre pendant les fêtes de Noël, de joyeuses fêtes de fin d’année également.

Avec :

Flocoon Paradise / Philippe Carrese

Le Shnorrer de la rue des Rosiers / Michèle Kahn

Ne cherchez plus mon coeur / Jean-Michel Maulpoix

Kill that Marquise / Michel Brosseau

Photo de classe/s / Jean-Pierre Suaudeau

Une épidémie / Fabien Clouette

Contact / Cécile Portier

Un hymne à la paix (16 fois) / Laurent Grisel

Théorie des orages / Lucien Suel

Blasons d'un corps masculin / Régine Detambel

À notre humanité / Marie Cosnay

Nazis dans le métro / Didier Daeninckx

Elle, ma Grèce / Michel Volkovitch

Musaraignes / Jacques Serena

Guantanamo / Frank Smith

Retour Pôle Emploi / Anne-Sophie Barreau

Légendes / Daniel Bourrion

Al Teatro / Stéphanie Benson

Filles du calvaire / Annie Rioux

Sharon Tate ne verra pas Altamont / Marc Villard

———————

Rendez-vous sur notre blog pour lire en ligne les interviews.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Un Texte / Une Voix”

Fiche technique

Résumé

#PublieNoël — cadeau dans le cadre de l'opération Publie.Noël — publication le 25 décembre

Depuis mai 2013, pratiquement chaque dimanche, un auteur Publie.net répondait aux questions de Christine Jeanney dans la rubrique Un Texte / Une Voix. Une manière de mettre en avant leur travail mais aussi leurs idées et la genèse de leurs livres. Voici l’intégralité de leurs réponses accompagnées des premiers chapitres de leurs livres, compilées dans cet epub. Nous vous souhaitons une bonne lecture, et puisque nous publions ce livre pendant les fêtes de Noël, de joyeuses fêtes de fin d’année également.

Avec :

Flocoon Paradise / Philippe Carrese

Le Shnorrer de la rue des Rosiers / Michèle Kahn

Ne cherchez plus mon coeur / Jean-Michel Maulpoix

Kill that Marquise / Michel Brosseau

Photo de classe/s / Jean-Pierre Suaudeau

Une épidémie / Fabien Clouette

Contact / Cécile Portier

Un hymne à la paix (16 fois) / Laurent Grisel

Théorie des orages / Lucien Suel

Blasons d'un corps masculin / Régine Detambel

À notre humanité / Marie Cosnay

Nazis dans le métro / Didier Daeninckx

Elle, ma Grèce / Michel Volkovitch

Musaraignes / Jacques Serena

Guantanamo / Frank Smith

Retour Pôle Emploi / Anne-Sophie Barreau

Légendes / Daniel Bourrion

Al Teatro / Stéphanie Benson

Filles du calvaire / Annie Rioux

Sharon Tate ne verra pas Altamont / Marc Villard

———————

Rendez-vous sur notre blog pour lire en ligne les interviews.

Biographie de Michèle Kahn

Michèle Kahn est l’auteur de nombreux romans, dont La Clandestine du voyage de Bougainville aux éditions Le Passage.

Né en 1952 à Boulogne-Billancourt. Pendant près de six ans, ouvrier en banlieue parisienne puis dans le Dunkerquois. Durant neuf ans, permanent national d’une association de consommateurs et d’usagers (CLCV). De 1992 à 2001, conseil en environnement (Écobilan SA). Actuellement, consacre la moitié de son temps à l’écriture (poésie, esthétique, actualité, ouvrages sur l’environnement).

Laurent Grisel est membre actif du collectif remue.net, y lire ses

textes et interventions

.

On peut le lire aussi sur son site laboratoire Imagine3tigres.

 

Photo par Florence Trocmé (Poezibao, merci) et lire  notice Poezibao/Laurent Grisel.

 

 

 

 

Poésie

 

Recueils

Poèmes brefs, poèmes faciles à lire

La Font Secrète, VII, Plein Chant éd., Bassac, 1985.

Du Lérot éd., Tusson, 1985.

 

La Nasse, Die Reuse, La Nassa, The Fishtrap

Texte original et traductions en allemand par Rüdiger Fischer, en italien par Fabio Scotto et en anglais par Cid Corman, Éditions en Forêt, Rimbach (Allemagne), 2002.

 

S'en sauver

Wigwam éd., Rennes, 2002.

 

Changeons d’espace & de temps

Revue remue.net, pdf, été 2004.

DVD ; stéréo et Dolby digital 5.1. Durée : 50’19. Texte complet inclus. Voix : Laurent Grisel & wall°ich. Son, images, mixage : wall°ich. VOuÏR éditeur, collection Ceux Qui Pensent Tout Seuls, Merry-Sec, 2009. http://artitoo.free.fr/changeons/

 

Qui ne disent mot

Revue Triages, Anthologie 2005, Tarabuste éditeur, Saint-Benoît-du-Sault, avril 2005.

 

Poèmes improvisés sur des thèmes siciliens ou crus tels suivis de Fabriques de clichés, Palerme, La Notte dei Mile Raconte, juillet 2005.

Revue remue.net, été 2005 http://remue.net/spip.php?article917 

Revue Gare maritime 2007, Maison de la poésie de Nantes.

 

PP

remue.net, février 2006. http://remue.net/spip.php?article1342

Traduction anglaise (USA) de Penny Allen, The Saint Ann’s Review, New York, hiver 2008.

Traduction italienne de Andrea Inglese, Revue Testa a fronte, Marcos y Marcos ed., Milan, 2010.

 

Bestiaire corse (dessins et mise en page de Benoît Jacques)

Benoît Jacques Books, Montigny-sur-Loing,février 2006.

 

Un hymne à la paix (16 fois)

Manuscrits peints, Anne Slacik, février 2008.

Traduction allemande de Rüdiger Fischer, éditions En Forêt / Verlag Im Wald, Rimbach, mai 2010.

Publie.net, août 2010.

 

Les Ambassadeurs (poèmes sur des photos de Martial Verdier).

Publication partielle : revue en ligne Chos’e n°3, pp. 122-129, mars 2010.

http://fr.calameo.com/read/000036710e78a571ff259

 

Les Misères et les malheurs de la guerre d’après Jacques Callot, noble lorrain

Publication partielle : revue en ligne Chos’e n°2, pp. 88-89, février 2010. http://fr.calameo.com/read/000036710e78a571ff259

Avec des illustrations de Laurent le Lièvre de Mars, à paraître.

 

 

 

Collaboration artistique

Six Ordonnances de fraternité hospitalière avec Philippe Zunino, intervention « Soigner les soignants » à l’hôpital du Bon Secours, Nuit blanche, Metz, 2 octobre 2009.

 

 

 

Catalogue d'exposition

Poèmes sur des photographies de Raphaël Lachaud, Frederic Lebain et Vincent Leroux. Catalogue, Mois OFF de la photo, Le temps des cerises éd., Paris, mai 2000.

 

 

 

Traductions

Avec Rüdiger Fischer, Cid Corman, pith water / eau-forte / Wasserfraft, Éditions En Forêt, Rimbach, Allemagne, 1998.

 

Avec l’auteur, Andrea Inglese, et en collaboration avec Magali Amougou et Éric Houser,Prati / Pelouses,édition bilingue, Rome, La Camera Verde, Collana “Felix”, 2007.

 

Avec Andrea Raos, L’animal de Franco Fortini, in revue Action Poétique, n°191-192 (mai - juin 2008).

 

Avec l’auteur, Dennis Nurkse, poèmes extraits de The Fall / La Chute, in revue N4728 n°15 (janvier 2009).

 

Avec Donal McLaughlin, poèmes de Meg Bateman extraits de Lightness and other poems in revue N4728 n°16 (juin 2009).

 

 

 

 

Prose

 

Le Jugement en poésieen collaboration avec Roger Gaillard

Écrire & Éditer, hors série n°1, Vitry, 1995.

 

Une Anthologie, Du Lérot éditeur, Tusson, 1996.

 

Pratiquer l’éco-conception, lignes directrices en collaboration avec Georges Duranthon

AFNOR éditions, Paris, 2001.

 

Les Jardins de René Pechère, photographies de Sylvie Desauw

Archives d’architecture moderne, Bruxelles, 2002.

 

Les Analyses du cycle de vie d’un produit ou d’un service, applications et mise en pratique en collaboration avec Philippe Osset

AFNOR éditions, Paris, 2004.

 

Chat ! dessins de Benoît Jacques

Benoît Jacques Books, Montigny-sur-Loing, 2004.

 

 

 

 

Édition (avec Alain Malherbe)

 

Barbara Sadowska, Il est doux d'être enfant de Dieu

Traduit du polonais par Lucienne Rey et François Piel, collection L'enjambée, Plein Chant, Bassac, 1987.

 

Haroldo de Campos, L'Éducation des cinq sens

Traduit du portugais (Brésil) par Luiz Carlos de Brito Rezende, collection L'enjambée, Plein Chant, Bassac, 1989.

 

Vladimir Holan, L'Abîme de l'abîme

Traduit du tchèque par Patrick Ourednik, présentation de Laurent Grisel, collection L'enjambée, Plein Chant, Bassac, 1991.

 

Kim Su-Yong, Cent poèmes

Traduit du coréen par Kim Lee Bona, introduction de Laurent Grisel, préface de Jean-Paul Michel, William Blake & Co., Bordeaux, 2000.

 

Cid Corman, Vivremourir, précédé de Lieu

Traduit de l’anglais (USA) par Barbara Beck et Dominique Quélen, postface de Laurent Grisel, La Rivière échappée éd., Pantin, 2009.

 

 

 

 

Sites Internet

http://poesieschoisies.net/

Site de lecture de poésie.

Conception du site, choix des poèmes, notices sur les poèmes, les auteurs (Vladimir Holan, Antoine Emaz, Kim Su-Yong, Valérie Rouzeau, etc.), les recueils, les éditeurs, etc.

Développement et maintenance : Philippe Dulauroy, Claude Mamier, Nicolas Lichtenstein.

 

http://imagine3tigres.net/

Site personnel présentant l’ensemble de mon travail (poésie, environnement, politiques de crise et de paix, esthétique, lectures et ateliers).

Conception du site.

Développement et maintenance : Julien Kirch.

 

Sur remue.net : http://remue.net/spip.php?mot135

Cécile Portier est née en 1968. Elle travaille au ministère de la culture et mène parallèlement une activité d’écriture, où les formes papier, numérique et performance se côtoient.

Publications :

- Contact, Editions du Seuil (collection Déplacements), avril 2008 : récit d’un trajet en voiture. A la traversée d’un paysage français sans pittoresque, sans point de vue, répond le monologue intérieur d’une conduite de vie indécise, pour tenter de mesurer, par un exemple minimal, le faible écart laissé dans nos vies aux errements, et le risque pourtant grand de se perdre.

- Saphir Antalgos, travaux de terrassement du rêve, aux éditions Publie.net, janvier 2010. Dans ce récit poétique et typographique, le rêve apparait comme un personnage sur lequel il s’agit d’enquêter, en fonction des différentes cartes de visites laissées par lui au réveil. Deviner le corps de métier du rêve en fonction de sa manière d’agir sur nous, c’est montrer que le rêve lui aussi est traversé par le social, qu’il en révèle la part la plus crue, la plus brutale, la plus drôle aussi sans doute.

- Les Longs Silences aux éditions Publie.net, octobre 2015 « Où s'arrête la santé ? On dit : santé = silence des organe. La pensée est-elle un organe ? Avoir mal en pensant, est-ce mal penser, est-ce une maladie ? »

Web fictions 

. Traque traces, 2011 : http://petiteracine.net/traquetraces Fiction collective : refaire une ville fictive sous la vraie ville. Faire vivre et évoluer tout un peuple de petits golems statistiques.

. Étant donnée, 2013http://etantdonnee.netfiction poétique transmédia prenant pour point de départ l’oeuvre célèbre de Marcel Duchamp, Etant donnés, et venant questionner la prolifération des traces numériques et la mise en données de nos vies. 

Performances : Etant donnée, Interface(s), Il y a, il n’y a pas, La ligne morte, Je ne suis pas celle que vous croyez, Géopolitique de la dérive, Inventaire pour déshérence 

Contributions à des revues : Remue.net, D’ici là, R de Réel, Contrechamp, Ce qui secret, Hors Sol, etc.

Chroniques sur site : Dans son site, http://petiteracine.net, elle mène différents projets conçus comme des chroniques où images (photographies ou dessins) et textes se répondent, et où elle s’attache à explorer comment s’articulent aujourd’hui le social et l’intime.

La tête que ça nous fait, tentative d’exploration de nos visages intérieurs (textes/dessins)

. Dans le viseur : écrire à partir de photos orphelines comme si on les avait prises soi-même

. Compléments d’objets : interroger nos manières d’être au monde par le truchement des objets dont nous usons

. A mains nues : rendre compte de rencontres inopinées dans le métro en faisant parler les gens de leurs mains

. Singeries : réflexions sur l’écriture

 (bio complète à venir)

Jean-Pierre Suaudeau vit et enseigne en Loire-Atlantique. 

Né à Montbéliard, le 11 novembre 1952, Jean-Michel Maulpoix est l'auteur de recueils de poèmes et d'ouvrages poétiques en prose, parmi lesquels {Une histoire de bleu} (Mercure de France, 1992,et "Poésie/Gallimard", 2005). Il a été traduit dans de nombreuses langues étrangères.

Liant étroitement dans sa démarche d'écrivain écriture lyrique et réflexion critique sur la poésie, Jean-Michel Maulpoix a également fait paraître des monographies sur Henri Michaux (Champ vallon), Jacques Réda (Seghers),  René Char, Rainer-Maria Rilke et Paul Celan (Gallimard), ainsi que des essais généraux de poétique (entre autres : {Du lyrisme}, publiés aux éditions José Corti).

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres modernes, et auteur d'une thèse de Doctorat d'état sur "la notion de lyrisme", Jean-Michel Maulpoix enseigne la poésie moderne à l'Université ParisOuest-Nanterre où il anime également une équipe de recherches intitulée "Observatoire de la poésie contemporaine".

 Docteur ès lettres (Le héros romanesque célinien face au sens), Michel> Brosseau enseigne le français dans un lycée de l’agglomération orléanaise.

Chanteur-guitariste dans un groupe de rock alternatif au début des années quatre-vingt-dix, père de deux enfants, il a publié La Bac d’abord aux Éditions du Barbu ainsi que Mannish Boy sur publie.net.

"Je suis né le 29 juin 1947 à Versailles. J'avais dix ans quand mes parents ont déménagé à Reims et j'ai poursuivi mes modestes études en Champagne. C'est là également que j'ai commencé à jouer au football. C'est Jonquet et Penverne qui nous entrainaient. Puis retour dans une petite ville des Yvelines : les Clayes Sous Bois. Je rentre à l'Ecole Estienne après le BEPC et je potasse la gravure et la conception graphique avec Albert Flocon et André Barre. En quatrième année, j'opte pour la création graphique avec, comme point fort, la typographie. Pendant ce temps, trois guitaristes me proposent de les rejoindre comme batteur dans leur groupe de rock . Nous tournons durant trois ans dans les Yvelines en reprenant des morceaux créés par d'autres. Je joue au basket, au foot. Un peu de théâtre amateur aussi et, à 20ans, je pars effectuer mon service militaire en Allemagne, à Achern. C'est à cette époque, en 1968, que je commence à écrire de la poésie après avoir laissé choir mes velléités de peintre. Après l'armée, je travaille comme graphiste et publie en 71 mon premier recueil de poèmes qui s'intitule l'Amer. J'animerai au fil des ans plusieurs revues avec des amis poètes : Zone avec Arnaudet, Stardust avec Benoit-Jeannin, Le Grand Huit avec Messac, Kaeppelin, Labarrière et Villecrose. A cette époque, je rencontre Delbourg et Francoeur qui resteront des amis. En 74-75, Bernard Delvaille m'intègre dans son anthologie La Nouvelle Poésie Française. Durant dix ans j'écris exclusivement de la poésie, je me marie et mon fils Edouard nait en 1971. En 1980, je me remarie avec Christine et, parallèlement, me détache de la poésie pour passer à la fiction. Dans le même temps, j'écris un film pour Juliet Berto. En 1981 paraissent simultanément mon premier recueil de nouvelles, Nés pour perdre, mon premier scénario, Neige, et mon premier roman, Légitime démence, écrit en collaboration. Je commence à écrire des chroniques de rock pour le Monde de la Musique et, ceci, durant huit ans. Depuis cette époque, j'ai deux fils de plus, Romain et Antoine, des livres et des scénarios en plus également. Avec Christine, nous avons commis trois aventures littéraires tuées dans l'oeuf. En 1980, une petite maison d'édition, Hemsé, qui publie six livres. En 1996, un magazine littéraire -Ecrivain Magazine- qui connait cinq numéros (Pennac, Harrison, Charyn, Topor et Ellroy). Enfin, nous concoctons un magazine polar, Moisson Noire, dont nous publions un numéro zéro tout en quadri. Mais nous ne parvenons pas à réunir les fonds pour aller plus loin. J'ai recommencé à écrire un peu de poésie et j'ai développé ces dernières années des livres réalisés en collaboration avec des dessinateurs et des photographes ( Loustal, Hyman, Chauzy, Pinelli, Peyraud, Slocombe, Derouineau). J'ai tendance à produire des textes qui font le nombre de pages qu'ils doivent faire. Je ne suis plus du tout obsédé par la notion de roman ou de nouvelle courte. Après avoir rédigé une dizaine de scénarios, je me suis détaché de l'audiovisuel qui traite mal les créateurs à l'origine des films. Si scénario il doit y avoir, je préfère le confectionner pour la BD. J'écris également des fictions, chaque mois, dans Jazzman. J'habite toujours dans le centre de Paris car la ville m'est nécessaire, c'est ma qualité de vie."

Née à Londres en 1959, de mère institutrice et de père fonctionnaire, Stéphanie Benson a grandi dans un bain de littérature. " Mon enfance s'est envolée avec Tolkien, Dickens, Du Maurier et Peake, mon adolescence a tenu le coup grâce à Lawrence, Keats, Eliot et Orwell... " Après un bac littéraire, elle tente une première incursion sur le territoire français, retourne en Angleterre le temps de deux licences : psychologie et russe ; puis s'installe définitivement en France en 1981. Elle travaille comme éducatrice, tout en empruntant le chemin de l'écriture à partir de 1986. " Écrire, oui, sans hésitation, mais dans quelle langue ? Je ne maîtrisais pas parfaitement le français mais, en même temps, écrire en anglais alors que je vivais à des années-lumière de mes origines me semblait inutile, stérile. J'ai travaillé, gribouillé, griffonné, et la langue française a fini par m'adopter, avec toutes mes bizarreries et mes maladresses. " Les éditions l'Atalante publient son premier roman, "Une chauve-souris dans le grenier", en 1995. Elle obtient le prix Michel Lebrun de la ville du Mans en 1997 pour son troisième roman, "Le Loup dans la lune bleue". Elle est couronnée par le festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1998 pour "L'Adoration des bergers" (deuxième tome de la trilogie " Le Maître des agneaux "). Elle participe à l'aventure du "Poulpe" et écrit l'un des premiers titres de la série "Macno", également aux éditions Baleine. Elle reçoit le prix du meilleur polar 1999 du salon de Montigny-lès-Cormeilles pour "Si Sombre Liverpool" (premier tome du diptyque "Synchronicité"). Dans la même période, elle se lance dans le roman policier jeunesse avec "Cauchemar-rail", aux éditions Syros, et reçoit le prix des sept tours d'or 1999 pour son roman jeunesse "Le Mystère de la toile d'araignée" (éditions Albin Michel). En 2000, elle crée la série "Epicur" aux éditions du Seuil. Stéphanie Benson est aujourd'hui considérée comme l'un des meilleurs auteurs de Noir de la nouvelle génération. Elle a également écrit des nouvelles noires, fantastiques ou de science-fiction pour des anthologies, des quotidiens et des magazines, de la poésie pour accompagner le travail de deux photographes, ainsi que des pièces de théâtre dont des pièces radiophoniques pour France Inter et France Culture.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire