Votre compte

Une certaine idée de la Résistance. "Défense de la France" (1940-1949)


Sous l'Occupation, tous les Français n'ont pas basculé dans la collaboration ou attendu passivement leur libération. Dès l'"étrange défaite", quelques citoyens ont forgé un instrument de lutte original contre l'occupant : le mouvement de Résistance. Créé en 1940, "Défense de la France" présente les caractères classiques d'une organisation cherchant, par la diffusion d'un journal, la fabrication de faux papiers ou la création de maquis, à protéger et à mobiliser les Français contre le nazisme. Mais cette stratégie commune à tous les mouvements ne doit pas voiler l'originalité d'une formation tour à tour maréchaliste, giraudiste puis gaulliste qui, aux lendemains de la guerre, tente, en lançant France-Soir et en participant à la création d'un grand parti de la Résistance, d'inscrire dans la cité les idéaux défendus pendant la clandestinité.


Loin de se cantonner à la stricte étude d'un mouvement, aussi honorable soit-il, l'ouvrage, résolument problématique, entend réfléchir sur l'histoire de la Résistance française. Comment s'engage-t-on? Quel type d'action devait-on mener? Quel avenir attendait à la Libération les combattants de l'ombre? Autant d'interrogations auxquelles l'étude consacrée à "Défense de la France" s'efforce de répondre - tout en essayant de comprendre les relations assurément passionnelles que développèrent Charles de Gaulle et la Résistance intérieure.


Olivier Wieviorka est professeur d'histoire contemporaine à l'École normale supérieure de Cachan et dirige la revue Vingtième Siècle. Il est notamment l'auteur, au Seuil, de Nous entrerons dans la carrière. De la Résistance à l'exercice du pouvoir (1994), Les Orphelins de la République. Destinées des députés et sénateurs français (1940-1945) (2001), et de l' Histoire du débarquement en Normandie (" Points Histoire ", 2010), qui a rencontré un immense succès international.

Ce livre est classé dans les catégories :

20,99 €
?

Version papier

43,85 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Une certaine idée de la Résistance. "Défense de la France" (1940-1949)”

Fiche technique

Résumé

Sous l'Occupation, tous les Français n'ont pas basculé dans la collaboration ou attendu passivement leur libération. Dès l'"étrange défaite", quelques citoyens ont forgé un instrument de lutte original contre l'occupant : le mouvement de Résistance. Créé en 1940, "Défense de la France" présente les caractères classiques d'une organisation cherchant, par la diffusion d'un journal, la fabrication de faux papiers ou la création de maquis, à protéger et à mobiliser les Français contre le nazisme. Mais cette stratégie commune à tous les mouvements ne doit pas voiler l'originalité d'une formation tour à tour maréchaliste, giraudiste puis gaulliste qui, aux lendemains de la guerre, tente, en lançant France-Soir et en participant à la création d'un grand parti de la Résistance, d'inscrire dans la cité les idéaux défendus pendant la clandestinité.


Loin de se cantonner à la stricte étude d'un mouvement, aussi honorable soit-il, l'ouvrage, résolument problématique, entend réfléchir sur l'histoire de la Résistance française. Comment s'engage-t-on? Quel type d'action devait-on mener? Quel avenir attendait à la Libération les combattants de l'ombre? Autant d'interrogations auxquelles l'étude consacrée à "Défense de la France" s'efforce de répondre - tout en essayant de comprendre les relations assurément passionnelles que développèrent Charles de Gaulle et la Résistance intérieure.


Olivier Wieviorka est professeur d'histoire contemporaine à l'École normale supérieure de Cachan et dirige la revue Vingtième Siècle. Il est notamment l'auteur, au Seuil, de Nous entrerons dans la carrière. De la Résistance à l'exercice du pouvoir (1994), Les Orphelins de la République. Destinées des députés et sénateurs français (1940-1945) (2001), et de l' Histoire du débarquement en Normandie (" Points Histoire ", 2010), qui a rencontré un immense succès international.

Biographie d’Olivier Wieviorka

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire