Votre compte

Une idée de l'enfer


C’est l’histoire qu’un homme qui joue. Pourquoi joue-t-il ? Paul gagne convenablement sa vie, il a une femme belle et intelligente qui réussit dans son métier. Il n’a qu’une passion : les matches de football en ligne. Il calcule, il pronostique, il parie, il gagne, il perd. 
Sara souffre. Paul promet d’arrêter. Il recommence. Ment. Croit à ses mensonges. Recommence. Et toujours en se donnant les justifications les plus habiles, les plus spécieuses, les plus mensongères. Avec la finesse psychologique qu’on lui connaît, la délicatesse dans l’approche des sentiments violents, Philippe Vilain fait dans Une idée de l’enfer le portrait d’une passion, le portrait d’un couple. C’est avec sa vie que le joueur joue.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

10,40 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Une idée de l'enfer”

Fiche technique

Résumé

C’est l’histoire qu’un homme qui joue. Pourquoi joue-t-il ? Paul gagne convenablement sa vie, il a une femme belle et intelligente qui réussit dans son métier. Il n’a qu’une passion : les matches de football en ligne. Il calcule, il pronostique, il parie, il gagne, il perd. 
Sara souffre. Paul promet d’arrêter. Il recommence. Ment. Croit à ses mensonges. Recommence. Et toujours en se donnant les justifications les plus habiles, les plus spécieuses, les plus mensongères. Avec la finesse psychologique qu’on lui connaît, la délicatesse dans l’approche des sentiments violents, Philippe Vilain fait dans Une idée de l’enfer le portrait d’une passion, le portrait d’un couple. C’est avec sa vie que le joueur joue.

Biographie de Philippe Vilain

Romancier et essayiste, Philippe Vilain est l’auteur de nombreux romans, comme Paris l’après-midi (Grasset, 2005, prix François Mauriac), de Pas son genre (Grasset, 2011, adapté au cinéma par Lucas Belvaux en 2014), mais aussi d’essais remarqués comme La littérature sans idéal (Grasset, 2016).
.
 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire