Votre compte

Une santé « chrétienne » ?


Dans le contexte actuel de pluralisme idéologique généralisé, l'individu peut sans doute choisir d'être chrétien ou de ne pas l'être, mais que signifie dans un tel contexte l'étiquette « chrétienne » accolée à des institutions héritées d'un passé qui semble largement révolu ? La question se pose aussi pour les écoles, l'université, les partis politiques, mais elle présente sans doute une acuité plus grande lorsqu'il s'agit d'institutions sociales et de santé. Y a-t-il une santé chrétienne ? Un hôpital chrétien, ou une crèche, ou un home pour personnes âgées, sont-ils différents de leurs équivalents sans référence religieuse ? Celle-ci joue-t-elle encore un rôle ? La Confédération chrétienne des institutions sociales et de santé, qui rassemble en Belgique francophone les institutions d'obédience catholique, représente une part notable du secteur. Ses responsables ont voulu en avoir le cœur net. Au risque d'obtenir des résultats inattendus, ils ont confié la recherche à des équipes universitaires de chercheurs en sciences sociales, accompagnées par un petit groupe de théologiens. Utilisant des méthodes différentes (enquêtes, analyses qualitatives, « recherche-action »), les chercheurs ont interrogé les usagers de ces institutions, leur personnel, leurs gestionnaires. Le présent ouvrage publie les résultats de cette recherche, mais également les problèmes méthodologiques qu'elle a posés dès le départ. En effet, comment définir l'identité chrétienne ? Et encore, ne fallait-il pas s'interroger sur les motifs politiques qui peuvent guider une telle recherche ? N'est-elle pas motivée par la volonté de renforcer une image de marque, en termes de marketing ? Cette vigilance critique a accompagné tout le processus de la recherche, et se manifeste dans les résultats et les propositions qui les accompagnent. Elle a bénéficié aussi de cette option inédite qui consiste à mettre en dialogue des chercheurs en sciences humaines et des théologiens. D'où le double intérêt du volume : il oblige à poser des questions de fond sur la signification de la référence chrétienne lorsqu'il s'agit d'institutions au service de la société dans son ensemble, et il propose une démarche qui n'a guère d'équivalent jusqu'ici dans les pays francophones.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Une santé « chrétienne » ?”

Fiche technique

Résumé

Dans le contexte actuel de pluralisme idéologique généralisé, l'individu peut sans doute choisir d'être chrétien ou de ne pas l'être, mais que signifie dans un tel contexte l'étiquette « chrétienne » accolée à des institutions héritées d'un passé qui semble largement révolu ? La question se pose aussi pour les écoles, l'université, les partis politiques, mais elle présente sans doute une acuité plus grande lorsqu'il s'agit d'institutions sociales et de santé. Y a-t-il une santé chrétienne ? Un hôpital chrétien, ou une crèche, ou un home pour personnes âgées, sont-ils différents de leurs équivalents sans référence religieuse ? Celle-ci joue-t-elle encore un rôle ? La Confédération chrétienne des institutions sociales et de santé, qui rassemble en Belgique francophone les institutions d'obédience catholique, représente une part notable du secteur. Ses responsables ont voulu en avoir le cœur net. Au risque d'obtenir des résultats inattendus, ils ont confié la recherche à des équipes universitaires de chercheurs en sciences sociales, accompagnées par un petit groupe de théologiens. Utilisant des méthodes différentes (enquêtes, analyses qualitatives, « recherche-action »), les chercheurs ont interrogé les usagers de ces institutions, leur personnel, leurs gestionnaires. Le présent ouvrage publie les résultats de cette recherche, mais également les problèmes méthodologiques qu'elle a posés dès le départ. En effet, comment définir l'identité chrétienne ? Et encore, ne fallait-il pas s'interroger sur les motifs politiques qui peuvent guider une telle recherche ? N'est-elle pas motivée par la volonté de renforcer une image de marque, en termes de marketing ? Cette vigilance critique a accompagné tout le processus de la recherche, et se manifeste dans les résultats et les propositions qui les accompagnent. Elle a bénéficié aussi de cette option inédite qui consiste à mettre en dialogue des chercheurs en sciences humaines et des théologiens. D'où le double intérêt du volume : il oblige à poser des questions de fond sur la signification de la référence chrétienne lorsqu'il s'agit d'institutions au service de la société dans son ensemble, et il propose une démarche qui n'a guère d'équivalent jusqu'ici dans les pays francophones.

Biographie de Jean-Émile Charlier

Christian Maroy est professeur à l'Université de Montréal et de Louvain. Après avoir été directeur du GIRSEF (Université de Louvain), il est, depuis octobre 2010, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives (Université de Montréal). Ses intérêts de recherche portent sur les politiques éducatives, la régulation et la gouvernance des systèmes d'enseignement, les marchés scolaires, le travail et la profession enseignante, la démocratisation de l'enseignement supérieur. Il a notamment publié « Ecole, régulation et marché. Une comparaison de six espaces scolaires locaux en Europe. » (2006, PUF) et de très nombreux articles dans des revues internationales.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire