Votre compte

Vasco - tome 18 - Rienzo

Chaillet (illustrator)


1354. Cola di Rienzo aima passionnément Rome, plus que tout être humain. Il aima la "Ville éternelle" et voulut lui rendre sa liberté confisquée par une noblesse turbulente et despotique. Il voulut aussi lui rendre son prestige d'antan. Il souleva à ce point l'enthousiasme des Romains qu'il réussit à les débarrasser des barons sans verser une goutte de sang. C'était cependant compter sans la rancune tenace de ceux-ci...
5,99 €
?

Ebook ePub Fixed Layout

Ce format numérique a été construit pour garder une mise en page fixe. La lecture est recommandée sur un grand écran (ordinateur ou tablette).

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vasco - tome 18 - Rienzo”

Fiche technique

Résumé

1354. Cola di Rienzo aima passionnément Rome, plus que tout être humain. Il aima la "Ville éternelle" et voulut lui rendre sa liberté confisquée par une noblesse turbulente et despotique. Il voulut aussi lui rendre son prestige d'antan. Il souleva à ce point l'enthousiasme des Romains qu'il réussit à les débarrasser des barons sans verser une goutte de sang. C'était cependant compter sans la rancune tenace de ceux-ci...

Biographie de Chaillet

Fidèle lecteur du Journal « Tintin », le petit Gilles Chaillet dévorait les aventures du « Chevalier Blanc » et de « Blake et Mortimer ». C'est à cette époque que deux grandes passions s'imposent à lui, la bande dessinée et l'Histoire. On ne sera donc pas surpris de le retrouver, quelques années plus tard, aux côtés de Jacques Martin, qui lui confie la reprise de « Guy Lefranc ». Mais, aussi à l'aise soit-il dans le réalisme contemporain, Gilles Chaillet caresse une autre ambition, celle de faire découvrir aux lecteurs la fin du Moyen Âge, époque aussi peu traitée que fascinante. En 1980, il concrétise cette envie dans les premières planches de « Vasco ». Et pendant plus de 30 ans, jusqu'à l'aube de son départ en 2011, il se consacre à cette fresque magistrale qui ressuscite pour notre plus grand plaisir des pages méconnues de notre passé. Chez Gilles Chaillet, la rigueur de l'histoire n'entrave en rien la verve et le rythme de la narration, l'intrigue est vive et rend le récit formidablement vivant. Parallèlement à cela, il se consacrait à un projet de fond : redessiner la carte de la Rome des Césars au plus près de la réalité historique, alors même qu'on ne possède que peu de traces de ladite réalité. Un travail de titan, qu'il a commencé à l'âge de 8 ans, ne cessant depuis d'élargir et d'affiner le modèle, jusqu'à devenir « Dans la Rome des Césars », un document iconographique qui fait aujourd'hui autorité jusque dans les cours d'Histoire. Succès mérité pour un homme dont l'oeuvre reflète parfaitement cette ambition première du journal Tintin qui était « d'instruire en amusant ». Photo © E. Charneux

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire