Votre compte

Vichy au Canada


Après-guerre, des miliciens compromis en France sous l’Occupation se sont réfugiés au Québec pour fuir l’épuration. Moins que leur nombre, c’est l’écho de leur présence dans la société québécoise qui surprend. En effet, l’ampleur de la mobilisation politique et sociale à leur sujet fut telle que l’on a pu parler, à juste titre, d’une «affaire Bernonville», du nom du plus connu d’entre eux. Dès lors, centré sur cette « affaire des réfugiés politiques français » qui fit grand bruit au Canada entre 1948 et 1951, le livre propose tout à la fois un retour sur l’événement, sa mémoire et l’écriture de son histoire. Il offre ainsi une histoire connectée entre la France et le Canada français. À travers les itinéraires singuliers d’une poignée d’exilés, l’ouvrage contribue à revisiter l’histoire de Vichy et de sa postérité. On y découvre également la façon dont s’organisait le soutien «hors les murs» de ces ex-miliciens, via au Québec la présence d’une minorité d’activistes de droite appartenant à la mouvance clérico-nationaliste, qui constituait le noyau dur de «l’accueil collabo». À une autre échelle, ce livre s’inscrit dans l’histoire des politiques suivies par le Canada à l’égard des collaborateurs européens ou présumés criminels de guerre de 1945 à nos jours.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

31,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vichy au Canada”

Fiche technique

Résumé

Après-guerre, des miliciens compromis en France sous l’Occupation se sont réfugiés au Québec pour fuir l’épuration. Moins que leur nombre, c’est l’écho de leur présence dans la société québécoise qui surprend. En effet, l’ampleur de la mobilisation politique et sociale à leur sujet fut telle que l’on a pu parler, à juste titre, d’une «affaire Bernonville», du nom du plus connu d’entre eux. Dès lors, centré sur cette « affaire des réfugiés politiques français » qui fit grand bruit au Canada entre 1948 et 1951, le livre propose tout à la fois un retour sur l’événement, sa mémoire et l’écriture de son histoire. Il offre ainsi une histoire connectée entre la France et le Canada français. À travers les itinéraires singuliers d’une poignée d’exilés, l’ouvrage contribue à revisiter l’histoire de Vichy et de sa postérité. On y découvre également la façon dont s’organisait le soutien «hors les murs» de ces ex-miliciens, via au Québec la présence d’une minorité d’activistes de droite appartenant à la mouvance clérico-nationaliste, qui constituait le noyau dur de «l’accueil collabo». À une autre échelle, ce livre s’inscrit dans l’histoire des politiques suivies par le Canada à l’égard des collaborateurs européens ou présumés criminels de guerre de 1945 à nos jours.

Biographie de Marc Bergère

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire