Votre compte

Vies privées - Daniel Angeli, 40 ans de photographie


Gros plan sur Daniel Angeli, photographe de stars internationales, du Gotha et des people, depuis 50 ans !
Daniel Angeli est un photographe élégant, timide et énigmatique. Ses héros sont des reines et des stars, des milliardaires repus, des génies déchaînés, parfois enchaînés à des créatures de rêve qu'ils délaisseront bientôt. Cela se passe dans la douceur des années soixante et de toutes celles qui suivent, quand rien n'était grisâtre ni compliqué. Les personnages d'Angeli bavardent, dorment dans des palaces, assistent à des soirées scintillantes, se baignent nus, skient l'hiver, s'aiment et se quittent en silence. Des larmes coulent, des éclats de rire éclatent au soleil. Il y a dans tout cela une langueur, une musique.
Cela parle du bonheur, de l'amitié, de l'échec, des espoirs déçus, des amours qui ne durent pas, qui ne peuvent pas durer. Angeli photographie comme d'autres peignent ou écrivent des nouvelles qui racontent la vie, la joie et la tristesse. Il est là tout près, prompt à saisir les instants, tournoyant humblement autour de ses héros, présent et invisible, jusqu'à ce qu'il se fonde dans le décor au point de fraterniser avec eux. Il ne les voit jamais, se contente de les caresser avec l'œil de son objectif. Des disputes éclatent, des baisers s'échangent, une star baille au soleil, un acteur montre ses fesses.
À Saint-Tropez, à Gstaad, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Londres, Paris, Cannes, Saint-Moritz, il n'y a pas que les acteurs pour faire semblant de jouer à la Dolce Vita. Karajan et Chostakovitch, les musiciens, Picasso, Dali, Balthus, les peintres, Giscard d'Estaing, nouveau président de la république, Onassis, Agnelli, Marcel Dassault, les milliardaires, Juan Carlos d'Espagne, le Prince Charles, Caroline de Monaco, rivalisent avec Romy Schneider, Brigitte Bardot, Alain Delon, Belmondo, Marlon Brando, Nicholson, Charlie Chaplin quelques heures avant sa mort. John Lennon, Mick Jagger, Hallyday, Sardou, Gainsbourg, Greco, fraient avec le grand Hitchcock ou l'immense Piaf qui, un jour ou l'autre, décident de se donner en spectacle pour ce photographe inclassable qui les a émus ou séduits. Au bout du compte, Daniel Angeli est un chasseur qui aura presque toujours fini par faire des rendez-vous photos avec les stars qu'il avait longuement traquées.
Ce livre raconte un monde, une vie aujourd'hui envolée, qui coule en douceur sur un peu plus de trente années. C'est un livre d'histoires, grandes ou petites. Ces vies privées défilent sous nos yeux attendris, amusés, parfois émerveillés ou choqués. Quelques instants grappillés trouvent aussi leur place, rappelant qu'Angeli le timide pouvait être aussi de la race des paparazzi.

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Version papier

17,91 €

Ebook ePub Fixed Layout

Ce format numérique a été construit pour garder une mise en page fixe. La lecture est recommandée sur un grand écran (ordinateur ou tablette).

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Vies privées - Daniel Angeli, 40 ans de photographie”

Fiche technique

  • Auteur : Daniel ANGELI
  • Auteur : Bernard PASCUITO
  • Éditeur : Grund
  • Date de parution : 22/10/15
  • EAN : 9782324012617
  • Format : Epub fixed layout
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Gros plan sur Daniel Angeli, photographe de stars internationales, du Gotha et des people, depuis 50 ans !
Daniel Angeli est un photographe élégant, timide et énigmatique. Ses héros sont des reines et des stars, des milliardaires repus, des génies déchaînés, parfois enchaînés à des créatures de rêve qu'ils délaisseront bientôt. Cela se passe dans la douceur des années soixante et de toutes celles qui suivent, quand rien n'était grisâtre ni compliqué. Les personnages d'Angeli bavardent, dorment dans des palaces, assistent à des soirées scintillantes, se baignent nus, skient l'hiver, s'aiment et se quittent en silence. Des larmes coulent, des éclats de rire éclatent au soleil. Il y a dans tout cela une langueur, une musique.
Cela parle du bonheur, de l'amitié, de l'échec, des espoirs déçus, des amours qui ne durent pas, qui ne peuvent pas durer. Angeli photographie comme d'autres peignent ou écrivent des nouvelles qui racontent la vie, la joie et la tristesse. Il est là tout près, prompt à saisir les instants, tournoyant humblement autour de ses héros, présent et invisible, jusqu'à ce qu'il se fonde dans le décor au point de fraterniser avec eux. Il ne les voit jamais, se contente de les caresser avec l'œil de son objectif. Des disputes éclatent, des baisers s'échangent, une star baille au soleil, un acteur montre ses fesses.
À Saint-Tropez, à Gstaad, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Londres, Paris, Cannes, Saint-Moritz, il n'y a pas que les acteurs pour faire semblant de jouer à la Dolce Vita. Karajan et Chostakovitch, les musiciens, Picasso, Dali, Balthus, les peintres, Giscard d'Estaing, nouveau président de la république, Onassis, Agnelli, Marcel Dassault, les milliardaires, Juan Carlos d'Espagne, le Prince Charles, Caroline de Monaco, rivalisent avec Romy Schneider, Brigitte Bardot, Alain Delon, Belmondo, Marlon Brando, Nicholson, Charlie Chaplin quelques heures avant sa mort. John Lennon, Mick Jagger, Hallyday, Sardou, Gainsbourg, Greco, fraient avec le grand Hitchcock ou l'immense Piaf qui, un jour ou l'autre, décident de se donner en spectacle pour ce photographe inclassable qui les a émus ou séduits. Au bout du compte, Daniel Angeli est un chasseur qui aura presque toujours fini par faire des rendez-vous photos avec les stars qu'il avait longuement traquées.
Ce livre raconte un monde, une vie aujourd'hui envolée, qui coule en douceur sur un peu plus de trente années. C'est un livre d'histoires, grandes ou petites. Ces vies privées défilent sous nos yeux attendris, amusés, parfois émerveillés ou choqués. Quelques instants grappillés trouvent aussi leur place, rappelant qu'Angeli le timide pouvait être aussi de la race des paparazzi.

Biographie de Daniel ANGELI

Daniel Angeli a découvert la photographie à l'agence Dalmas où il a fait ses premiers pas dans la profession, en tant que laborantin en 1959. Il avait quinze ans. Fasciné par les images de stars qu'il développe dans l'obscurité du labo, il se met vite à rêver de devenir lui aussi photographe. Le patron de l'agence, Louis Dalmas, lui confie de petites missions et l'une des premières d'entre elles lui permet de photographier Edith Piaf quelques mois avant sa mort. Son premier copain de planque est Raymond Depardon avec lequel il est toujours lié. Dans les années qui suivent il devient incontournable partout où se trouvent les rois et les reines, les princes et les princesses, les stars françaises ou internationales. Artistes et industriels, grandes familles ou musiciens illustres, milliardaires et play-boys, aucune personnalité ne lui échappe.
En 1997 il se noue d'une amitié forte avec Johnny Hallyday dont il deviendra le photographe attitré. L'aventure dure quinze ans et dix-sept mille photos à travers le monde de Saint-Barth à l'île Maurice, du stade de France à Los Angeles, du Viêt-Nam à l'Olympia, de Gstaad aux mers du sud.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire